Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

coverirak-1.jpg

À la Une

Irak

L'avenir incertain des déplacés irakiens

coverirak-1.jpg

Un an plus tard, la situation n’a guère évolué ; la majorité des déplacés a quitté les abris de fortune des premiers mois et vit dans des camps aux standards aléatoires alors que de nombreuses zones montagneuses demeurent inaccessibles pour les acteurs humanitaires.

A Zakho dans le gouvernorat de Dohuk, tous les déplacés n’ont pu être relogés. Plusieurs milliers d’entre eux ont passé l’hiver dans des bâtiments en construction, calfeutrés entre des bâches et des morceaux de bois et subissent désormais les fortes chaleurs estivales. C’est le cas à « Dalal City » : un groupe d’une dizaine d’immeubles en construction situé à quelques kilomètres de la ville. Plus de 1500 personnes ont trouvé refuge dans ces bâtiments insalubres. « Lorsqu’ils sont arrivés, il n’y avait rien d’autres que ces squelettes de béton : aucun point d’eau, pas de toilettes. Un an après, ils sont toujours là, c’est dramatique », explique Charles Strickland, directeur des programmes d’Action contre la Faim en Irak. ACF intervient sur place depuis les premiers jours et la réponse humanitaire s’est adaptée aux besoins au fil des mois. Distributions de rations d’urgence, de coupons alimentaires, de kits d’hygiènes, installation de latrines et de réservoirs d’eau, soutien psychologique : l’organisation multiplie les interventions auprès d’une population oubliée.

 

panoirak_0.jpg

 

Une crise humanitaire rapidement tombée dans l’oubli

A l’instar des occupants de Dalal City, c’est toute la crise irakienne qui a disparu des radars alors que le nombre de personnes déplacées et vulnérables ne cesse d’augmenter. Seule l’intervention militaire internationale face à l’organisation Etat islamique en Irak demeure la priorité, au détriment de l’urgence sociale et humanitaire, dont à peine 32% des besoins pour l’année 2015 sont couverts. Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) a d’ores et déjà effectué des coupes en divisant par deux ses rations alimentaires ainsi que la valeur des coupons distribués aux familles. Au vu des financements actuels, d’autres coupes pourraient suivre. Depuis janvier 2014, plus de 3 millions de personnes ont dû quitter leur foyer en Irak et une part importante d’entre elles n’a pas accès à l’aide humanitaire et à des zones sûres, que ce soit en raison des combats ou des interdictions de se déplacer. La sécurité de ces personnes doit être garantie, et leur accès aux services de base doit être assuré tout comme l’accès des acteurs humanitaires aux zones où elles se trouvent.


Photographies © ACF / Florian Seriex

Contacts presse:
Paris : Agnes Varraine-Leca – avarraineleca@actioncontrelafaim.org
01 70 84 72 22 / 06 70 01 58 43

Amman : Florian Seriex – fseriex@me.acfspain.org
00962 778 367 673

 

img_39271_0.jpg

Sur le blog d’Action contre la Faim

A Dalal City, les déplacés surmontent les difficultés

L’an passé, des centaines de milliers de personnes ont fui en direction du nord de l’Irak. Si la majorité d’entre elles vit désormais dans les nombreux camps construits ces derniers mois, plusieurs milliers vivent toujours à Dalal City. [Lire la suite sur le blog]

 

 

 

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.