autres sites dans le monde

 

Urgence

  • Crise humanitaire au Soudan du Sud, un enjeu régional                        

Chiffres clés

 

Une gestion transparente

La légitimité d'une action repose inévitablement sur un souci de clarté et d'exigence quant à son fonctionnement, notamment financier. Pour cela, Action contre la Faim dresse chaque année un bilan complet de ses activités (rapport d’activités), ainsi que de la provenance et de l’utilisation de ses ressources (rapport financier).

 

Des fonds utilisés pour lutter contre la faim

 

 

 

Une gestion assurée par de solides garanties

  • Action contre la Faim est une association Loi 1901 reconnue d'Utilité Publique, label délivré par le Conseil d'État. A ce titre, Action contre la Faim doit transmettre ses comptes annuels au Ministère de l'Intérieur et au Ministère des Affaires Étrangères.
  • Action contre la Faim est membre du Comité de la Charte de déontologie des organisations sociales et humanitaires faisant appel à la générosité du public. Cet organisme de surveillance rassemble des associations et fondations françaises qui ont en commun le respect d'une série de principes déontologiques en terme de rigueur budgétaire et de transparence des comptes.
  • Des commissaires aux comptes indépendants garantissent chaque année la rigueur de notre gestion et la transparence de nos comptes, publiés chaque année.
  • Les grands bailleurs de fonds institutionnels internationaux (ECHO, USAID) exercent un contrôle permanent sur nos comptes, au siège comme sur le terrain.
  • Action contre la Faim est susceptible d'être auditée à tout moment par la Cour des Comptes et l'IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales), comme n'importe quelle autre structure.
     

La confiance de nos partenaires institutionnels

Pour être efficace et reconnue, une organisation humanitaire ne travaille jamais de façon isolée. Action contre la Faim construit ses programmes de manière indépendante.
Elle est soutenue par diverses institutions, agences, aussi bien nationales qu'internationales :

  • l'Union européenne (41 % des ressources de l’association), à travers ECHO (l'Office Humanitaire de la Communauté Européenne), « Aide et sécurité alimentaire » et le Fonds de réhabilitation
  • USAID : l'Agence des Etats-Unis pour le Développement International  (10 % des ressources)
  • les agences des Nations unies (HCR, PNUD, UNICEF, PAM ...)
  • le gouvernement français, à travers les ministères de la Coopération, des Affaires Etrangères ainsi que le Service de l'action humanitaire
  • des agences de coopération nationales, notamment européennes.

 

Rapports d'activités et financiers

Le rapport d'activités 2013 est à la disposition de tous :

Le rapport d'activités 2012 est à la disposition de tous :

Les Rapports d'activités et financier 2011 sont à la disposition de tous :