CRISE ROHINGYA AU BANGLADESH : PLUS DE 500 000 PERSONNES EN SITUATION D’URGENCE HUMANITAIRE
autres sites dans le monde

 

Urgence

  • Crise Rohingya au Bangladesh : les besoins humanitaires sont immenses

CRISE ROHINGYA AU BANGLADESH : PLUS DE 500 000 PERSONNES EN SITUATION D’URGENCE HUMANITAIRE

25.09.2017
Rohingya Bangladesh
Bangladesh
Début de la mission : 2007
Equipe: 228 personnes
Détail de la mission

Un mois après le début des violences dans l’État de Rakhine (Myanmar), plus de 430 000 personnes ont passé la frontière bangladaise pour trouver refuge dans la région de Cox’s Bazar, en raison de l’escalade des tensions.

Un mois après le début des violences dans l’État de Rakhine (Myanmar), plus de 430 000 personnes ont passé la frontière bangladaise pour trouver refuge dans la région de Cox’s Bazar, en raison de l’escalade des tensions. L’afflux de population ne cesse d’augmenter jour après jour. Si la situation ne s’améliore pas de l’autre côté de la frontière, c’est plus de 800 000 réfugiés qui seront au Bangladesh d'ici à la fin de l'année. La majorité de ces personnes sont des enfants, des femmes et des personnes âgées. Tous arrivent traumatisés, effrayés, fatigués, et dans le besoin d’une assistance immédiate.

Pour continuer à répondre à cette catastrophe humanitaire, Action contre la Faim, l’une des plus importantes ONG internationales sur place, lance un appel à dons de 7 millions d’euros.

« En plus d'assurer l'accès aux besoins fondamentaux, notre action vise à restaurer la dignité de la population » – Nipin Gangadharan, Directeur d’Action contre la Faim au Bangladesh

 

Les besoins sont immenses

Plus de 90 % des nouveaux arrivés au Bangladesh dorment en plein air, alors même que les conditions météorologiques sont particulièrement hostiles. Tous sont confrontés à la pluie et au vent, et arrivent sans lits, ni couvertures, ni même nourriture. A ce jour, moins de 25 % d’entre eux ont accès à des toilettes et des douches. La distribution de nourriture, l’installation d’abris et de toilettes, ainsi que l’accès à l’eau potable, sont des priorités absolues. L’état nutritionnel des réfugiés est particulièrement alarmant : nous estimons que 6 % des enfants de moins de 5 ans sont sévèrement malnutris. À ces besoins s’ajoutent les traumatismes psychologiques : tous les réfugiés Rohingya présentent des signes de choc et de stress majeurs. 

 

Notre action sur le terrain

La région de Cox’s Bazar est aujourd’hui confrontée à une crise humanitaire sans précédent, et nos équipes sur place agissent sans relâche auprès des personnes les plus vulnérables pour leur fournir nourriture et soins. Depuis le 25 août 2017, nos équipes mobiles ont distribué plus de 46 000 repas chauds par jour. Nous avons aussi examiné plus de 95 000 enfants de moins de 5 ans, et déjà diagnostiqué 9 600 cas de malnutrition aiguë sévère et modérée. Ces enfants, ainsi que plus de 7 000 femmes enceintes et mères allaitantes, ont été admis dans notre programme de nutrition pour recevoir une aide. En outre, psychologues et travailleurs psychosociaux ont pu fournir les premiers secours psychologiques à plus de 20 000 nouveaux arrivants. Action contre la Faim a considérablement augmenté sa capacité d’action et mobilise plus de 200 salariés et 700 bénévoles pour répondre à cette urgence.

Aujourd’hui, il est indispensable de lever des fonds supplémentaires pour maintenir la réponse d’urgence et étendre l’aide humanitaire aux populations dans le besoin. Dans ce contexte d’urgence, Action contre la Faim lance un appel à dons pour la crise des Rohingya au Bangladesh : faire un don.

Des porte-paroles sont disponibles.
Nous mettons des photos à disposition.

Contacts presse :
Jean-François Riffaud – jri@actioncontrelafaim.org – 06 11 71 03 20
Coline Aymard – caymard@actioncontrelafaim.org – 01 70 84 72 37

 

Photographie © Kathleen Prior pour Action contre la Faim.