Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

mongolie-1.jpg

Témoignages

Responsable sécurité alimentaire en Mongolie

mongolie-1.jpg

Titulaire d’une maîtrise de droit et d’un DESS Action Humanitaire, cette volontaire de 28 ans semble n’avoir peur de rien : qu’il s’agisse des missions en Haïti et en Afghanistan pour lesquelles elle était déjà partie avec Action contre la Faim, ou cette fois le dur hiver de Mongolie, elle ne recule devant aucun obstacle. Elle ajoute même qu’elle était amusée de découvrir comment on pouvait vivre par de telles températures.

Action contre la Faim a développé trois types d’actions en Mongolie : « La première pourrait être définie comme les soupes populaires de Mongolie, raconte Hélène, il s’agit de permettre aux sans abri d’avoir un repas chaud par jour durant tout l’hiver. La différence réside peut être dans le fait que les températures hivernales en Mongolie sont bien pires qu’en France et sont rarement positives ».

Le second programme, développé à Oulan Bator et à Bayan Olgi est un programme de maraîchage urbain pour tenter de diversifier l’alimentation. « Certaines familles ne mangent que de la viande, le plus souvent bouillie, raconte Hélène. Il est pourtant essentiel d’avoir une alimentation variée pour éviter les carences ».

Enfin le troisième programme à Bayan Olgi est à destination des éleveurs, afin de les aider à mieux prévenir ou appréhender les désastres naturels. Pour diminuer leur vulnérabilité aux conditions climatiques, les équipes d’ACF interviennent dans la production de fourrage pour le bétail, dans la construction d’abris pour le cheptel, et dans la mise en place d’activité maraîchères pour constituer des stocks.

« Cette mission en Asie centrale était différente des deux autres », raconte-t-elle. C’est dans un décor de grands bâtiments gris datant de l’époque soviétique qu’Hélène dirigeait les différentes opérations de sécurité alimentaire. Elle a beaucoup apprécié de travailler avec des employés mongols. « Mes collègues parlaient très bien anglais et possédaient un très bon niveau de formation. Nous avons fait beaucoup de formations ensemble. C’est une activité que j’aime beaucoup, explique-t-elle, on ne sait jamais qui apprend le plus de l’autre ! »

Hélène Queau rentre enchantée par cette mission, elle attend qu’une nouvelle occasion se présente pour repartir sur le terrain.

Action contre la Faim recrute régulièrement des volontaires pour partir en mission dans une vingtaine de pays. La liste des postes à pourvoir ainsi que les qualifications requises sont disponibles sur le site Internet www.actioncontrelafaim.org.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.