Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

muttur_10-1.jpg

Communiqués de presse

Le vote de la résolution de l’ONU sur le Sri Lanka

Une nouvelle occasion manquée pour la justice

muttur_10-1.jpg

ACF accueille positivement le message clair donné par la communauté internationale quant à l’échec du Sri Lanka pour lutter contre l’impunité et poursuivre les auteurs de violations des droits de l’homme. Cependant, la résolution n’aborde pas les points essentiels.

 

ACF est déçue de voir que les éléments de langage ont été édulcorés lors des différentes négociations précédent le vote. Malgré l’appel à la mise en place d’une enquête internationale de la Haut-Commissaire et les recommandations en ce sens formulées par les Etats membres pendant l’EPU, seule une référence indirecte à cette demande est faite dans la résolution votée aujourd’hui. De plus, la résolution se borne à encourager le Sri Lanka à coopérer et à faciliter l’accès des rapporteurs spéciaux alors que des demandes de visites sont en attente depuis des années. ACF s’inquiète du langage peu contraignant utilisé dans cette résolution, qui l’affaiblit et la rend peu efficace. 

 

ACF estime qu’il ne peut y avoir de véritable paix et de réconciliation au Sri Lanka tant que les autorités traiteront les principes fondamentaux de la justice avec mépris. Un exemple emblématique de l’impunité qui règne au Sri Lanka est la mascarade judiciaire qui a suivi l’assassinat brutal des travailleurs humanitaires d’ACF.

 

Lors de son intervention devant le CDH, à l’occasion de l’adoption du rapport du Haut-commissariat aux droits de l’Homme, mercredi 20 mars 2013, l’organisation déplorait tout particulièrement le fait qu’aucune enquête effective sur les allégations graves de crimes de guerre et de violations des droits humains au Sri Lanka n’ait été menée. (En savoir +)

 

Cette résolution permet malgré tout de maintenir la question des droits de l’homme au Sri Lanka à l’agenda pour une nouvelle année ; mais on peut craindre que l’intérêt des états pour cette question ne s’affaiblisse au fil des mois. 

 

Plus de 6 ans après le massacre de Muttur, ACF estime que seule une enquête indépendante et internationale peut permettre que justice soit enfin faite. Ainsi, ACF invite la communauté internationale à maintenir la question de l’impunité au Sri Lanka en haut de l’agenda international.

 

Retrouvez l’interview de Pauline Chetcuti sur notre blog

 

Rappel des faits :

Le Massacre de Muttur : Le 4 août 2006, des hommes armés ont pris d’assaut les bureaux d’ACF à Muttur, forcé les 17 humanitaires d’ACF à se mettre à genoux et les ont exécuté froidement d’une balle dans la tête. Ce massacre est le crime le plus grave jamais commis contre des travailleurs humanitaires.

 

#JusticeforMuttur  / www.justiceformuttur.org

 

Contacts de presse:

Anne Degroux, + 33 1 43 35 82 24 / adegroux@actioncontrelafaim.org

Quentin Chaix, + 33 1 43 35 82 23 / communication@actioncontrelafaim.org

Urgences: + 33 6 70 01 58 43

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.