Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

logo_jesuisunheros_def_0-1.jpg

À la Une

Les grandes crises humanitaires trouvent souvent leur origine dans les conflits

logo_jesuisunheros_def_0-1.jpg

 

Des solutions efficaces et des financements adaptés à chaque besoin.

Par exemple, dans les territoires palestiniens et dans les villages bédouins en particulier, le manque d’accès à une eau et un assainissement propres est chronique. Les infrastructures sont menacées de destruction. Les populations dans ces zones payent leur eau 2 à 8 fois plus cher via les réseaux illégaux ou le secteur privé. L’approvisionnement en eau par camion a été mis en place afin de desservir les zones d’Hébron Sud qui ne reçoivent pas ou peu d’approvisionnement en eau.

Par ailleurs, les équipes d’ACF ont installé des réservoirs d’eau et des latrines pour les populations bédouines de Jérusalem Est. 

 

300 millions de héros, 300 millions de solutions !

Les contextes de l’action humanitaire changent. Les crises sont de plus en plus chroniques et complexes. Elles fragilisent de plus en plus les populations qui peinent à se relever et à retrouver leur capacité de résilience. 

 

  • Afin de couvrir l’ensemble des besoins mais aussi d’être les plus cohérents possible, tous les acteurs humanitaires doivent travailler avec les mêmes standards (SPHERE), utiliser le même type de matériel et coordonner au mieux leurs actions. 
  • La multiplication des acteurs implique la multiplication des biais financiers. Les fonds d’urgence doivent aller, en priorité, aux organisations humanitaires qui mettent en œuvre les projets sur le terrain
  • ACF réaffirme également la nécessité d’accroitre les ressources financières pour renforcer les moyens dédiés à l’action humanitaire. La France, en tant que pays hôte du 6ème Forum Mondial de l’Eau, doit montrer le bon exemple en augmentant ses financements des fonds d’urgence humanitaire : en 2011, la France ne participait qu’à hauteur de 721 000 dollars, quand l’Allemagne en allouait plus de 17 millions. 

 

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.