Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

benoit_g8-1.jpg

À la Une

LE G8

RENDEZ VOUS MANQUE POUR LA LUTTE CONTRE LA MALNUTRITION

benoit_g8-1.jpg

Au-delà des promesses, quelles mesures ?

Alors que le G8 touche à sa fin, ACF prend acte de ce que les dirigeants ont renouvelé leur engagement à consacrer d’ici 2012 22 milliards de dollars à la sécurité alimentaire. Elle se réjouit par ailleurs de l’attention accordée dans ce cadre aux petits producteurs, maillons essentiels pour faire reculer les crises alimentaires.

Aux deux tiers de l’échéance fixée par le G8 d’Aquila, Action contre la Faim s’inquiète cependant : seuls 22% des sommes promises pour la sécurité alimentaire d’ici 2012 ont été dépensés et aucun calendrier clair n’a été fixé pendant ce G8 permettant de suivre les engagements des Etats. Il est donc urgent, au-delà des déclarations d’intentions, de donner aux Etats les outils pour mettre en oeuvre des politiques efficaces, grâce à un calendrier clair fixant les programmes à venir, les canaux d’intervention, les acteurs, les échéances et les procédés d’évaluation des résultats.

Le retard pris est incompréhensible au regard de l’importance accordée, selon les dirigeants, à la réalisation des OMD (objectifs du Millénaire pour le développement), qu’ils viennent à nouveau de s’engager à réaliser d’ici quatre ans en investissant, selon le plan fixé par les Nations Unies, dans des secteurs facteurs de progrès.

La nutrition au coeur du développement.

Dans ce cadre, Action contre la Faim insiste sur le fait que la lutte contre la malnutrition est à la croisée des OMD, en permettant notamment de faire reculer l’extrême pauvreté et la faim (OMD 1), la mortalité infantile et maternelle (OMD 4&5), la mortalité liée aux autres maladies (OMD 6) et en accélérant le développement des pays (OMD 8).

En effet, la malnutrition n’est pas seulement un drame humain qui cause la mort de 10 000 enfants par jour. Parce que qu’elle affecte le développement physique et mental, la réussite scolaire et professionnelle, c’est également un fardeau économique qui coûte plus de 20 milliards de dollars par an aux pays affectés.

Dernière ligne droite avant le G20

« Nous demandons aux puissances, dans les cinq mois qui s’écouleront d’ici le G20, d’élaborer une feuille de route précise pour réaliser les engagements d’Aquila pour la sécurité alimentaire, qui est à la fois l’un des piliers du G20 et un levier essentiel pour la réalisation des OMD, a déclaré Benoit Miribel, président d’ACF, présent au G8. Nous leur demandons de faire de la lutte contre la malnutrition une priorité, qui favorisera la croissance des pays, au-delà des milliers de vies qu’elle permettra de sauver. »

Pour toute information ou interview du président d’ACF,

Contacter Christina Lionnet au 01.43.35.82.37 clionnet@actioncontrelafaim.org ou Julia Belusa 01.43.35.82.22 jbelusa@actioncontrelafaim.org./ . Urgences/weekend : 06.70.01.58.43

Restez informés de nos dernières nouvelles

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Politique de confidentialité

J'accepte