Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

ci_01-1.jpg

À la Une

ACF lance un programme auprès des populations affectées par la crise

ci_01-1.jpg

Depuis la fin novembre, la Côte d’Ivoire est plongée dans une crise post-électorale qui met à mal la sécurité des populations. Les systèmes de production, de commercialisation, autant que l’accès aux soins sont perturbés, dans un contexte socioéconomique déjà fragilisé par la conjoncture mondiale.

La situation nutritionnelle est particulièrement préoccupante dans les régions du Moyen Cavally et des Montagnes, où ACF lance son programme. Ces zones sont en insécurité alimentaire, en raison notamment de surfaces cultivables réduites et d’un faible pouvoir d’achat. Ainsi, dans la zone des Montagnes, le taux de malnutrition chronique globale chez les enfants de 6 à 59 mois, à 43,4%, dépasse le seuil critique (40%).

Eviter la rupture des soins infantiles

Dans ce contexte, le dysfonctionnement des infrastructures sanitaires, accentué par la crise, est particulièrement inquiétant. Absence d’une partie du personnel médical liée au blocage administratif de plusieurs services publics, surcharge de certains centres en raison de déplacements de population, rupture de l’approvisionnement d’intrants et de traitements : la crise prive d’ores et déjà une proportion importante de la population de soins de qualité. Elle laisse craindre une rupture totale de la prise en charge de la malnutrition infantile.

C’est pourquoi l’un des axes de l’intervention d’ACF, soutenu par UNICEF, concerne la santé materno-infantile. Elle vise la prise en charge de 4600 enfants de moins de cinq ans et 2300 femmes enceintes et allaitantes souffrant de malnutrition aiguë, tout en effectuant une surveillance nutritionnelle. Par ailleurs, ACF appuiera l’approvisionnement des hôpitaux et des centres de santé en cas de rupture du circuit national d’approvisionnement.

 

Assurer un accès à l’hygiène

La santé nutritionnelle est aussi très liée aux conditions d’accès à l’eau et à l’hygiène. Or, quelque 20 000 personnes sont déjà déplacées dans l’ouest, certaines sur des zones de regroupement comme à Man, Danané ou Duékué. Elles ont subi une détérioration alarmante de leurs conditions de vie, surtout concernant l’accès à l’eau et l’hygiène. C’est pourquoi un deuxième axe du programme vise spécifiquement ces populations. ACF lance la construction de 400 latrines et 125 douches dans les communautés hôtes et sur les lieux de regroupement des déplacés. 4000 kits comprenant savon et récipients de transports et de stockage de l’eau seront également distribués. Enfin, 40 personnes seront formées puis chargées de sensibiliser aux pratiques d’hygiène en conditions précaires : une manière de prévenir l’apparition des maladies qui peuvent survenir lorsque les conditions de vie sont dégradées.

 

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.