Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

À la Une

A Abidjan, le chaos laisse la voie libre au choléra

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Des habitants terrés chez eux par peur de nouveaux raids et exactions, des approvisionnements de plus en plus problématiques, des coupures d’eau et d’électricité : la capitale économique de la Côte d’Ivoire est paralysée. Dans ce contexte, les services de base, en particulier l’approvisionnement en eau, électricité et en denrées alimentaires, ne sont plus assurés en permanence.

Cette situation est particulièrement dramatique alors qu’une épidémie de choléra décelée en janvier dernier se propage depuis plusieurs semaines dans la ville. « Lorsque l’approvisionnement en eau saine n’est plus assuré, les gens sont obligés d’aller chercher de l’eau à des sources non sécurisées, ce qui augmente les risques de propagation de l’épidémie de choléra, explique Cécile Renaudin, spécialiste en assainissement à ACF. Par ailleurs, le chaos rend difficile l’accès et le fonctionnement des centres de santé, alors que le choléra a une létalité très élevée : 50% si la maladie n’est pas traitée. »

Le choléra est apparu il y a quelques semaines à Bromakoté, quartier défavorisé de la commune d’Adjamé de la ville d’Abidjan où gravitent chaque jour plus de 2 millions de personnes. Aujourd’hui, l’épidémie est considérée comme hors de contrôle en l’absence de données de suivi épidémique. Action contre la Faim en partenariat avec la Croix Rouge Ivoirienne prévoit la distribution de 34 000 kits constitués de pastilles de traitement de l’eau et de savons. Cependant, ces opérations de prévention initiées par ACF sont actuellement stoppées pour des raisons de sécurité. ACF pré-positionne du matériel d’eau, d’assainissement et d’hygiène pour pouvoir intervenir d’urgence dès que la situation sécuritaire le permettra.

La sécurité alimentaire dans la ville est elle aussi extrêmement préoccupante. Le couvre feu établi depuis 5 jours n’autorise que de très rares déplacements dans la ville, en matinée lorsque la sécurité le permet, mais la population est confrontée à la rareté de la nourriture en raison de la coupure des approvisionnements. Face à cette situation d’urgence, ACF étudie actuellement les possibilités d’acheminer et distribuer des rations alimentaires dans les quartiers les plus isolés et les plus vulnérables.

*Selon le Haut Commissariat des Nations unies pour les Réfugiés (HCR)

IMPORTANT

A L’ATTENTION DES JOURNALISTES

• A venir: « Une intervention d’urgence, ça se prépare comment ? Comprendre les coulisses des opérations »

• Le directeur général d’Action contre la Faim se trouve actuellement dans l’ouest de la Côte d’Ivoire. Il sera rejoint dès mercredi et dans les semaines à venir par une chargée de communication d’urgence.

• Des vidéos sont également consultables sur notre site www.actioncontrelafaim.org.Pour des interviews, témoignages, n’hésitez pas à nous contacter :

Christina Lionnet 01.43.35.82.37 clionnet@actioncontrelafaim.org ou Julia Belusa 01.43.35.82.22 jbelusa@actioncontrelafaim.org. Urgences et jours fériés : 06.70.01.58.43

 

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.