Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

ET_2021_PeterCaton_65 © Peter Caton pour Action contre la Faim

Témoignages

Ethiopie

Le combat d’une mère pour sauver sa fille

Un soir, la sirène d’une ambulance a brisé le silence qui régnait dans un village reculé du sud de l’Éthiopie. Les voisins se sont rassemblés autour de Darmi, une mère de famille de 23 ans, et de son bébé, Nadi. La mère et sa fille sont montées à l’arrière du véhicule et ont quitté le village au milieu de la nuit.

Un mois plus tôt, le bébé de Darmi avait commencé à présenter des signes de sous-nutrition. « Son corps devenait de plus en plus mince », se souvient Darmi. « Au bout d’un moment, j’ai commencé à soupçonner que quelque chose n’allait pas. »

Le village de Darmi se trouve à quelques kilomètres de la petite ville la plus proche, Moyale. Darmi et son mari se battent chaque jour pour trouver suffisamment de nourriture pour leurs deux filles. Ils ont essayé de faire pousser des cultures sur leur petite parcelle de terrain, mais des périodes de sécheresse de plus en plus longues et fréquentes ont rendu cette tâche trop laborieuse.

« Il ne pleuvait pas, donc nous n’avons rien pu en tirer », explique Darmi. « Quand il pleut, il y a plus d’herbe, donc le bétail peut produire plus de lait. Mais en ce moment, il ne pleut pas, donc il n’y a pas assez d’herbe… Nous n’avons pas pu tirer suffisamment de lait du bétail, [donc] nous avons eu très faim. »

La famille de Darmi a dû lutter pour surmonter cette période difficile, et Nadi a commencé à perdre du poids rapidement. Sa mère, qui ne comprenait pas ce qu’il se passait, a commencé à s’inquiéter pour son enfant.

ET_2021_PeterCaton_52 © Peter Caton pour Action contre la Faim

Ethiopie

© Peter Caton pour Action contre la Faim

ET_2021_PeterCaton_6 © Peter Caton pour Action contre la Faim

Ethiopie

© Peter Caton pour Action contre la Faim

1/2

« Moi, sa maman, je me sentais impuissante. Je m’inquiétais beaucoup et j’étais très angoissée. Je ne savais pas quoi faire… Le reste de ma famille et mes voisins étaient eux aussi très inquiets. Certains d’entre eux m’ont même donné le peu de nourriture qu’ils avaient pour que je puisse nourrir mon enfant », se souvient Darmi.

L’état de Nadi s’est fortement aggravé, mais heureusement, l’ambulance est arrivée à temps. « Les ambulanciers ont mis mon bébé sous oxygène jusqu’à notre arrivée au centre de santé », se souvient Darmi. « J’ai beaucoup pleuré et j’avais très mal à la tête. Je tournais en rond, complètement en détresse. Ça a été très difficile. »

À l’hôpital, les agents de santé ont sauvé la vie de Nadi, mais Darmi a appris que cette situation pouvait se reproduire. À leur sortie, Darmi a emmené Nadi au centre de stabilisation d’Action contre la Faim à proximité de Moyale pour obtenir des soins et des conseils supplémentaires.

ET_2021_PeterCaton_62 © Peter Caton pour Action contre la Faim

Ethiopie

© Peter Caton pour Action contre la Faim

ET_2021_PeterCaton_55 © Peter Caton pour Action contre la Faim

Ethiopie

© Peter Caton pour Action contre la Faim

ET_2021_PeterCaton_53 © Peter Caton pour Action contre la Faim

Ethiopie

© Peter Caton pour Action contre la Faim

1/3

« Lorsque nous sommes arrivées au centre de stabilisation, le personnel d’Action contre la Faim m’a donné du savon pour laver Nadi et des aliments nutritifs à manger pendant qu’ils la soignaient. »

Nadi est restée au centre de stabilisation pendant plus de deux semaines, en compagnie de sa maman. Son mari et son autre fille de quatre ans, Lelo, sont restés à la maison. Pendant cette période, Darmi était triste et inquiète pour son enfant, mais elle a noué des amitiés inattendues avec les autres mères du centre de stabilisation, qui l’ont réconfortée et lui ont donné de l’espoir.

« Au centre de stabilisation, nous n’avions que nous. Nous parlions de la santé de nos enfants et de la façon dont cela nous faisait nous sentir. Partager nos expériences nous a permis de rester fortes. »

Darmi a observé la manière dont les équipes médicales prenaient soin de son bébé et préparaient le lait thérapeutique spécial développé il y a de nombreuses années par Action contre la Faim pour traiter les enfants atteints de malnutrition sévère. La jeune maman a très vite pu constater une amélioration chez son enfant.

« Ils ont commencé à lui donner du lait à différents intervalles, et j’ai très vite pu constater les progrès », se souvient-elle.

ET_2021_PeterCaton_60 © Peter Caton pour Action contre la Faim

Ethiopie

© Peter Caton pour Action contre la Faim

Darmi et son mari, qui ont très vite compris que leur avenir dans leur village était trop incertain, ont décidé de déménager définitivement dans la petite ville dans laquelle Nadi avait été soignée, à proximité de Moyale.

« Nous avons déménagé pour trouver du travail et pouvoir accéder à plus d’opportunités. La vie au village est très dure. Nous avons donc décidé d’en sortir pour avoir quelque chose à offrir à nos enfants. »

À mesure que Nadi s’améliorait et que le jour de sa sortie approchait, la mère et sa fille étaient impatientes de retrouver leur famille. Darmi a remarqué qu’une autre mère venait d’arriver au centre de stabilisation avec son bébé. Elle a tout de suite vu à quel point elle avait l’air triste et découragée.

« Lorsqu’elle est arrivée au centre de stabilisation, elle a vu que ma fille s’était presque complètement rétablie », raconte Darmi. « Je lui ai dit : “Ne t’inquiète pas, ton enfant aussi va s’en remettre”, en lui expliquant que nous devions faire très attention à nos enfants pour que cela ne leur arrive plus jamais. J’ai beaucoup appris de cette expérience. »

Darmi était ravie de pouvoir réconforter et donner de l’espoir à une autre mère, comme les autres femmes du centre de stabilisation l’avaient fait pour elle. Lorsque Nadi s’est complètement remise de son état de sous-nutrition, le reste de la famille a accueilli la petite fille et sa maman avec joie dans leur nouvelle maison.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.