Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

SONY DSC

Témoignages

Dorothy Dickson, l'engagement d'une vie

SONY DSC

L’humanitaire est pour moi un choix de vie. Originaire de Nouvelle-Zélande, j’ai travaillé comme infirmière dans une mission catholique au Sénégal pendant 13 ans. L’équipe devenue suffisamment autonome, j’ai décidé de mettre mes compétences au service d’une ONG. C’est ainsi qu’en 1993, j’ai effectué ma première mission pour ACF au Libéria. Celle-ci fut rapidement suivie d’une deuxième, dans la zone de Bentiu au Sud Soudan, entre 1994 et 1996. Après un retour en Nouvelle-Zélande, autre mission Soudan en 2004, puis en 2006 dans le camp d’El Fasher, au nord du pays.

Quels étaient vos liens avec la population dans le cadre de votre action ?

Nous avons développé une approche communautaire, visant à intégrer les populations à nos programmes afin de leur donner l’autonomie minimum nécessaire dans la lutte contre la faim, par l’apprentissage de la nécessité de soins. Les contacts avec la population étaient bons.
Les Centre Nutritionnels Thérapeutiques (CNT) étaient ouverts 24h/7j, et 40% des personnes soignées s’y rendaient spontanément. Grâce à cette organisation, ACF était en mesure de continuer les soins à l’intérieur même du camp en cas de problème, quand d’autres organisations devaient momentanément interrompre leurs programmes. Deux fois par an, nous réalisions pour le suivi de la population, des enquêtes nutritionnelles. Les résultats de 2004 indiquaient entre 34 et 39% de mal-nourris. Ce chiffre était en juin 2008 stabilisé autour de 17% (avec toutefois des variations liées aux saisons des pluies/sèche). Par ailleurs, le développement des programmes de traitement dits ambulatoires (Outpatient Treatment Programmes, OTP) a permis a davantage d’enfants d’être traités chez eux : à notre départ, 7 enfants étaient en CNT, contre 75 qui bénéficiaient du programme OTP.

Avez-vous un souvenir plus particulier ?

Je me souviens que lorsqu’un enfant était guéri, les mamans allaient au marché acheter des bonbons et des dattes afin de faire une fête et remercier le staff pour son travail. C’était très émouvant de voir ces enfants rentrer à la maison, sourire aux lèvres sous l’oeil ému de leurs mères : on pouvait alors apprécier à leur vie retrouvée le chemin parcouru depuis leur arrivée dans nos programmes.

Le 5 mars dernier, les équipes d’Action contre la Faim au Soudan ont été contraintes de suspendre leurs programmes et de quitter le pays à la suite de la décision du gouvernement soudanais d’expulser 13 organisations non gouvernementales. ACF regrette profondément cette décision et tient à faire part de son inquiétude pour le sort des millions de Soudanais.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.