Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

File d'attente au Yemen © Action contre la Faim Yemen

Publication

Impact de la Covid-19 sur la faim: quand une pandémie en cache une autre

Action contre la Faim a été témoin et à répondu, durant ses 40 ans de combat contre la faim, à
des situations d’urgence à grande échelle, des épidémies, a travaillé dans des pays déchirés par les conflits ou auprès des personnes déplacées. L’ampleur de cette pandémie rend cependant cette urgence unique comparée à d’autres.

Ajouté à ces expériences passées, ces éléments issus de nos programmes d’interventions montrent que les conséquences directes et indirectes de cette crise sur la santé, la faim et l’insécurité alimentaire sont déjà importantes.

Des interventions humanitaires et de développement considérables, rapides et adaptées sont
donc aujourd’hui nécessaires. Au vu des premières observations de nos programmes ; les impacts
de la COVID-19 sont multiples, massifs et variables selon les régions, différents selon les zones,
qu’elles soient rurales ou urbaines ou fonction de la disponibilité et de l’accessibilité des denrées
alimentaires. Les interventions doivent donc être globales et adaptées à chaque contexte, et se
faire en collaboration avec les populations et les organisations de la société civile pour définir à la
fois les besoins et les solutions.

Ces derniers mois, les équipes et programmes d’Action contre la Faim dans plus de 40 pays ont
travaillé sans relâche afin de contenir la propagation du virus. Ils ont fourni une aide directe aux
personnes affectées par le virus tout en continuant à répondre aux autres crises en cours. Ils ont
également soutenu les personnes et communautés et continué à travailler pour développer des
systèmes alimentaires, de santé et de protection sociale plus résilients.

Cette crise doit également être vue comme une possible opportunité de renforcer les systèmes
afin d’éviter de futures épidémies et crises alimentaires. Il faut donner la priorité à l’accès aux services de base, aux services d’ eau et d’assainissement, réaffirmer notre engagement pour des actions basées sur les principes humanitaires et transformer les systèmes et les politiques de sécurité alimentaire afin d’améliorer notre résilience aux chocs en cours ou à venir.

Nous appelons la communauté internationale à s’engager politiquement et financièrement pour
mettre en place des actions immédiates afin d’ éviter une crise alimentaire et pour radicalement
transformer notre modèle collectif au profit de toutes et tous.

La pandémie mondiale de COVID-19 a révélé des inégalités systémiques et géographiques concernant l’accès aux services essentiels.

L’augmentation de la malnutrition dans le monde est inquiétante. Cette menace, causée par la pandémie et ses conséquences, concerne en premier lieu les personnes vivant dans des pays dont les systèmes sont déjà fragilisés par les conflits, les aléas climatiques et la pauvreté.

À cause du virus, de la crise économique, climatique, et des conflits, le nombre de personnes touchées par l’insécurité alimentaire pourrait doubler cette année, affectant 265 millions de personnes et près de 500 millions de personnes risquent de basculer dans la pauvreté d’après les
Nations Unies. Si rien n’est fait maintenant, les 821 millions de personnes sous-alimentées en 2019 (SOFI, 2019) pourraient bientôt dépasser le milliard. Le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU) a réaffirmé dans une déclaration vidéo datant du 9 juin 2020 qu’“à moins qu’une action immédiate ne soit prise, il devient chaque jour plus évident qu’une urgence alimentaire mondiale est imminente et pourrait avoir des effets à long terme sur des centaines de millions d’enfants et adultes.” Cet appel a suivi la déclaration de David Beasley, directeur du Programme alimentaire mondial (PAM), le 30 avril 2020, précisant que “si nous n’agissons pas et que ne nous préparons pas maintenant pour assurer l’accès aux marchés et éviter toutes perturbations et déficits de financement, nous pourrions faire face à de multiples famines aux proportions bibliques d’ici seulement quelques mois.”

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.