Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

Sahel - Burkina Faso © Jean Luc Luyssen pour Action contre la Faim

Publication

Aide Internationale au Sahel : Les leçons à tirer de l’exemple Afghan

Depuis quelques années, un nombre croissant d’outils de financements du développement pour le Sahel se concentrent sur des priorités qui viennent répondre majoritairement à des objectifs politiques et sécuritaires, dans un cadre global de lutte contre le terrorisme et contre les migrations illégales, aux dépens d’une approche centrée sur les besoins et les demandes des populations. Dans le même temps, les militaires utilisent de plus en plus des projets de  développement à impact rapide (ou QIPs) et multiplient les activités à caractère humanitaire pour mieux se faire accepter par les populations et faciliter la conduite de leurs opérations.

Pourtant, cette stratégie d’instrumentalisation et de détournement de l’aide de ses objectifs initiaux a déjà révélé ses limites. En Afghanistan, l’aide déployée par les bailleurs internationaux a été un instrument central de stabilisation, et s’est de ce fait retrouvée détournée pour appuyer des stratégies de reconstruction de l’Etat, ou comme soutien aux forces militaires de la coalition internationale. Avec plusieurs années de recul, les efforts des puissances étrangères pour vaincre l’insurrection et rétablir l’autorité d’un gouvernement central sur le territoire afghan se sont avérés souvent inefficaces, voire parfois contreproductifs et dangereux pour les populations et les organisations humanitaires.

En mettant en comparaison les différents mécanismes d’instrumentalisation de l’aide ayant eu lieu en Afghanistan dans les années 2000, avec les premiers éléments d’une instrumentalisation croissante au Sahel, cette note d’analyse a pour but d’alerter sur les risques de cette politisation et de cette militarisation sur les capacités d’accès des acteurs de l’aide aux populations, la qualité de l’aide fournie et pour les populations récipiendaires. Cette étude n’a pas vocation à établir un parallèle exhaustif entre deux contextes qui ne sont pas comparables. Elle se concentre uniquement sur la thématique de l’aide internationale et de son instrumentalisation.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.