Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

equateur-cover-cp3-1.jpg Courtesy of El Comercio/Ecuador

Communiqués de presse

Séisme en Equateur

Faire face au manque d’eau, une priorité absolue

equateur-cover-cp3-1.jpg Courtesy of El Comercio/Ecuador

Des zones qui n’ont toujours pas reçu d’assistance humanitaire pour répondre aux besoins urgents en eau, assainissement et hygiène, ainsi qu’en nourriture.

« Dans la seule municipalité de Chamanga, 2 500 personnes sont en situation d’extrême vulnérabilité, tandis que l’aide se concentre davantage au sud, dans la région de Pedernales » souligne Lys Arango, responsable de la communication d’Action contre la Faim sur place. « La population a trouvé refuge dans des abris précaires dans des écoles, des églises ou encore des parcs, en attendant de l’aide. Nous devons trouver une solution rapidement pour pallier le manque d’approvisionnement en eau, dû à des coupures d’électricité. Les conditions d’hygiène minimales doivent être mises en place afin d’éviter l’apparition et la propagation de maladies. »

Plus de 180 communautés rurales ont été identifiées comme vulnérables et ne bénéficient pas d’un approvisionnement en eau de qualité. La détérioration des réseaux d’égout, endommagés par le séisme, représente un risque de contamination possible. « C’est dans ce type de situation que l’efficacité des filtres à eau que nous distribuons aux familles pour leur usage quotidien est démontrée. Nous pouvons ainsi réduire de 40% le risque de maladies hydriques » explique Pablo Alcalde, responsable des programmes en eau, assainissement et hygiène pour Action contre la Faim.

Des filtres à eau et des kits d’hygiène sont déjà arrivés à Esmeraldas. Du matériel est en cours d’acheminement depuis la Colombie et l’Amérique centrale afin d’apporter une réponse humanitaire de plus grande ampleur (1000 réservoirs d’eau, 1000 filtres, des pompes à eau, des moustiquaires et des points de distribution d’eau potable). Par ailleurs, les équipes sur place ont prévu l’équipement nécessaire à l’installation de « baby-tentes » : des espaces sûrs pour les enfants et leurs mères, où ils peuvent recevoir un soutien psychosocial afin de réduire le stress post-traumatique et rétablir la capacité des mères à allaiter.


Contacts Presse

Julia Belusa & Karima Zanifi
01 70 84 72 22 / 01 70 84 72 37
06 70 01 58 43 / 07 77 98 72 06
jbelusa@actioncontrelafaim.org
kzanifi@actioncontrelafaim.org

 

 

Restez informés de nos dernières nouvelles

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Politique de confidentialité

J'accepte