Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

20210511150844-712e2285-me © Samar Abu Elouf

Communiqués de presse

Gaza

Risque d’effondrement des services de base

Avec l’intensification des hostilités – qui ont déjà coutées la vie à 213 habitants de Gaza et 12 Israéliens – les déplacements, l’accès à l’eau potable et à l’électricité sont de plus en plus difficiles. Cette détérioration de la situation est amplifiée par le manque de ressources et le danger qui empêchent les opérateurs d’atteindre les lieux endommagés et mener à bien les réparations nécessaires. La communauté humanitaire continue d’appeler à la création d’un couloir humanitaire pour apporter une aide à la population de la bande de Gaza qui est actuellement soumise à une énorme pression et pour éviter que la situation humanitaire ne se détériore encore davantage.

Depuis le début des hostilités le 9 mai dernier, plus de 75 incidents ont affecté les réseaux d’eau et d’assainissement, tels que les égouts, les puits, les stations de pompage d’eau, les décharges ou l’usine de désalinisation du Nord de Gaza qui alimente en eau potable quelques 250 000 personnes. L’ensemble de ces incidents affectent l’accès aux services d’eau et d’assainissement pour plus de 800 000 personnes à Gaza.

"Les dommages et la destruction des infrastructures d’approvisionnement en eau et assainissement auront un impact dramatique sur la santé de la population, qui est confrontée à un risque accru d’infection et de maladie à cause du manque d’eau potable et d’assainissement"
Lucas Honauer
Directeur d’Action contre la Faim, en Territoire Palestinien occupé

L’impact sur le système de santé de la bande de Gaza est déjà latent. Le Ministère de la Santé de Gaza a déjà signalé un manque d’équipements dans les hôpitaux. Bien qu’il soit protégé par le droit international humanitaire, le centre de santé de Hala Al Shawa a été complètement détruit par une frappe aérienne israélienne, et l’Hôpital de Beit Hanoun et l’Hôpital Indonésien, où travaillent les équipes d’Action contre la Faim, ont subi des dommages qui sont actuellement en cours d’évaluation. Pour soigner les blessés, les hôpitaux en état de marche sont de plus en plus surpeuplés, alors qu’ils continuent de traiter les cas de COVID-19 en raison du taux d’infection élevé dans l’enclave palestinienne. Le centre de santé Al Remal, en charge de conduire et de fournir les résultats de tests COVID 19, a été détruit le 17 mai par une frappe aérienne rendant presque impossible de suivre l’évolution actuelle de la pandémie.

« Nous sommes à un moment critique où la bande de Gaza fait face à un taux de contagion très élevé du Covid-19 et où l’accès à l’eau et à l’assainissement se réduit alors qu’il s’agit d’un moyen essentiel pour mettre en place les mesures barrières et se protéger du virus. A cela s’ajoute le fait que les personnes se déplacent pour fuir les bombardements et se réfugient souvent dans des abris surpeuplés » souligne Lucas Honauer.

En outre, l’approvisionnement en énergie est l’un des plus gros problèmes à l’heure actuelle. Le carburant s’épuise, ce qui aura un impact direct sur la production d’électricité. L’alimentation électrique à Gaza a été réduite à moins de 7 heures par jour.

Dans ce contexte, il est essentiel que les deux parties respectent le droit international humanitaire et permettent aux organisations humanitaires de répondre à l’urgence avec des garanties de sécurité pour leurs personnels sur le terrain.

Nos équipes sur le terrain collectent des informations pour évaluer les dégâts afin de mettre en place une réponse adéquate aux besoins de la population civile. La situation sécuritaire dans la bande de Gaza reste très instable et l’accès humanitaire reste difficile après plus de 8 jours de conflit.


Action contre la Faim travaille en Cisjordanie depuis 2002 et dans la bande de Gaza depuis 2005. Nos équipes mettent en œuvre des programmes d’eau, d’assainissement et d’hygiène et de sécurité alimentaire avec différentes approches liant urgence et développement.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.