Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

spain-1.png

Communiqués de presse

Malawi

près d’un demi-million d’enfants auront besoin d’aide alimentaire dans les six prochains mois

spain-1.png

Le Malawi est l’un des pays les plus pauvres d’Afrique, dont plus de la moitié de la population vit en dessous du seuil national de pauvreté. Il a été traversé par une longue série d’événements météorologiques extrêmes au cours de la seule saison agricole 2014/2015. En Janvier 2015, les pluies tardives ont été suivies par de fortes précipitations, causant de graves inondations. Les conséquences de ces inondations auront été nombreuses : morts, destruction des cultures, élevages décimés, habitations et infrastructures détruites, terres incultivables… Plus tard, c’est la saison des pluies qui aura été entrecoupée d’une sécheresse de deux mois, impactant directement le rendement des cultures.

« Selon les estimations du gouvernement, la production de maïs a chuté de 27% par rapport à l’année dernière et de 20% par rapport à la moyenne des cinq dernières années. Beaucoup de familles ont perdu leurs stocks de nourriture dans les inondations du début de l’année », déclare Lucia Prieto, directrice régionale pour Action contre la Faim, « Au total, ce sont plus de 630.000 personnes qui ont été directement touchées ».

Selon Comité d’évaluation de la vulnérabilité du Malawi (CEVM), 2 833 212 personnes dans 25 districts à travers le pays auront besoin d’assistance humanitaire dans les 3 à 6 prochains mois ainsi que d’une aide alimentaire. Parmi elles 537 040 (soit 19,18%) sont des enfants de moins de 5 ans, dont 20 407 souffrent de malnutrition aiguë et sont donc en danger de mort.

« Les gens ont commencé à changer leurs habitudes alimentaires : la fréquence de leurs repas diminue, ce qui a un impact négatif sur l’état nutritionnel des femmes enceintes et allaitantes. Même la productivité des populations est touchée », explique Mikel Mendoza, coordinateur de l’intervention d’urgence d’Action contre la Faim.

Action contre la Faim mobilise

Le nombre d’admissions dans les centres nutritionnels a commencé à augmenter depuis octobre dernier. Le pic des admissions se produit généralement durant les mois de février et de mars, mais il est  attendu cette année pour Décembre et Janvier. Toujours selon Mikel Mendoza : « Nous considérons qu’il est essentiel de travailler main dans la main avec le Ministère de la Santé du Malawi, pour apporter une réponse coordonnée et donc renforcée aux familles touchées par la malnutrition ».

Après la phase d’urgence, Action contre la Faim se focalisera sur la remise en état des cultures et la restauration des moyens de d’existence de la population touchée. L’objectif de cette seconde phase sera de travailler avec les communautés les plus vulnérables sur le renforcement de leur résilience, de la préparation et de la réduction des risques liés aux catastrophes.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.