Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

Afghanistan © Sandra Calligaro pour Action contre la Faim

Communiqués de presse

AFGHANISTAN

La communauté internationale doit agir en faveur de la population afghane

Les civils afghans ont besoin de soutien, sans délai. Ils ne doivent pas devenir les victimes collatérales de quelconque agenda politique que ce soit. 

La prise de Kaboul par les Talibans, le 15 août, a provoqué un arrêt brutal de la majeure partie du soutien international à l’aide humanitaire et au développement en Afghanistan alors que le pays dépend fortement de l’aide étrangère. Des inquiétudes existent quant à l’impact de sanctions internationales contre les Talibans et sur ce que cela impliquerait sur l’acheminement d’une aide humanitaire vitale.

Les chaînes d’approvisionnement et le système bancaire afghan ont été perturbés, entraînant la suspension des transferts d’argent et limitant fortement la disponibilité de liquidité. Il reste difficile pour les employés internationaux et pour le matériel logistique d’entrer dans le pays. Cela pourrait bientôt ralentir considérablement la capacité d’Action contre la Faim à apporter son soutien aux personnes dans le besoin.

« Aujourd’hui, les besoins humanitaires augmentent en Afghanistan, mais l’acheminement d’une aide vitale à des millions d’Afghans est entravée par les agendas politiques et l’hésitation de la communauté internationale à se coordonner avec les nouvelles autorités ». déclare Mike Bonke, Directeur d’Action contre la Faim en Afghanistan.

"Les victimes de ces sanctions ne seront pas les Talibans mais les 38 millions de civils afghans"
Mike Bonke
Directeur d’Action contre la Faim en Afghanistan

« Normalement des taux de malnutrition chronique de 30% sont considérés comme une situation d’urgence, et déclenche une réponse conjointe de la communauté internationale. Mais aujourd’hui en Afghanistan, nos équipes constatent dans la province de Ghor que plus de 45 % des enfants souffrent de malnutrition et que le financement du système de santé publique a été suspendu. Le soutien aux services essentiels de santé et de nutrition est fondamental et doit demeurer pour aider le peuple afghan ».

Dans la province de Helmand, Action contre la Faim a repris son travail au sein de l’unité de nutrition thérapeutique de l’hôpital de Lashkar Gah. Dans les premières 24 heures, dix enfants ont été admis et hospitalisés pour malnutrition aiguë sévère. « Nous avons anticipé le risque de pénurie de fournitures essentielles et avons constitué nos stocks, notamment de médicaments, pour permettre la poursuite des activités pendant quelques mois, mais ils seront épuisés à un moment donné. », s’inquiète M. Bonke.

Près de la moitié des 38 millions d’habitants de l’Afghanistan – dont près de 10 millions d’enfants – ont besoin d’une aide humanitaire d’urgence. Avant la crise actuelle, 3,1 millions d’enfants afghans souffraient de malnutrition, une maladie potentiellement mortelle sans prise en charge adaptée. Le manque d’emploi et l’augmentation actuelle du prix des denrées alimentaires signifient que des millions de familles afghanes risquent de souffrir davantage dans les semaines à venir.

Dans ce contexte, l’aide humanitaire est primordiale. Elle ne peut être fournie que dans environnement sûr permettant aux travailleurs et aux organisations humanitaires d’opérer sans crainte de sanctions internationales. Action contre la Faim appelle le Conseil de sécurité des Nations unies à accorder une exemption pour les activités qui servent exclusivement à des fins humanitaires, et notamment l’aide médicale. Nous exhortons les dirigeants mondiaux à envoyer un message clair et une aide vitale pour montrer que la vie des femmes, des hommes et des enfants d’Afghanistan compte.  

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.