Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

Communiqués de presse

En direct d'Haïti

Vendredi 15 janvier 2010

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

03h00 Port-au-Prince / 09hO0 Paris

L’élan de générosité du grand public est très important. Les dons récoltés sur le site Internet d’Action contre le Faim s’élèvent déjà à 150.000 euros.

L’aéroport de Port-au-Prince est saturé et risque de fermer à tout moment. Les avions seraient alors détournés sur Saint-Domingue ce qui retarderait d’autant plus l’arrivée des secours et du matériel.

Réunion de coordination au siège. Isabelle et Florence font un débriefing des informations reçues en soirée et calent avec les équipes la rédaction des projets de réponse à la catastrophe. Ces projets doivent être finalisés pour 13h30. Jade, Pierre et Bérengère rejoignent l’équipe du siège en soutien logistique et projets.

04h00 Port-au-Prince / 10hO0 Paris

La terre tremble toujours à Port-au-Prince.

06h30 Port-au-Prince / 12h30 Lyon

Les médias français arrivent dans la zone de fret d’Airbus et assistent au chargement d’environ 20 tonnes de matériel humanitaire de première urgence dans l’avion mis à notre disposition par EADS et Airbus. De même, Aquassistance nous a fourni des d’unités de traitement de l’eau et des experts hydrauliciens pour traiter l’urgence.

A Paris, on prépare déjà le deuxième avion. Départ prévu lundi dans la journée : destination Saint-Domingue. Cette fois ci ce sont des biscuits protéinés qu’Action contre la Faim veut envoyer à Port-au-Prince. Après l’eau, la nourriture est le besoin prioritaire.

07h30 Port-au-Prince / 13h30 Paris

Le bureau d’Isabelle et de son équipe ressemble à une ruche. Tout le monde s’active. Caro, la responsable des budgets, passe de bureau en bureau pour chiffrer les propositions d’actions préparée avec le terrain par Julien notre responsable de la sécurité alimentaire et de l’aide alimentaire, Béa notre nutritionniste et Nicolas, notre hydro. Normalement c’est le terrain qui fait ça mais l’équipe en Haïti n’est pas encore en capacité technique.

Au matin du 3ème jour, état des lieux du point de vue nutritionnel : il y a peu de centres de santé qui soient fonctionnels et ceux qui sont debout sont débordés et manquent de tout. Les équipes craignent une dégradation rapide de la situation nutritionnelle due au manque de nourriture, au manque de lait pour les plus petits (problèmes d’allaitement suite au choc psychologique) et au fait que beaucoup d’enfants se retrouvent orphelins. La population est désemparée et se sent abandonnée.

Jean Baptiste, du département logistique, interpelle Florence et Isabelle. Suite aux rumeurs de pillage des stocks du Programme Alimentaire Mondial et de l’insécurité autour de l’aéroport, ne devrait-on pas envoyer l’airbus à Saint-Domingue ? Florence, de passage dans le bureau, en profite pour faire un point sur les propositions d’actions. La deadline de 13h30 a été respectée ? ben… non… on est à la bourre…

08h00 Port-au-Prince / 14hO0 Paris

Isabelle appelle le bureau de la première dame de la République Dominicaine, dont nous connaissons le conseiller,  et commence à voir si l’option Saint-Domingue est possible pour l’airbus. Elle confirme au passage l’arrivée de nos trois expatriés partis jeudi. Ils ont dormi à Fort-de-France et ont pris un avion ce matin pour Saint-Domingue. Ils vont sauter dans quelques minutes dans une voiture en direction de la frontière haïtienne. Ils dormiront à la frontière et rejoindrons demain leurs collègues venus les chercher.

L’équipe logistique préfèrerait que l’on envoie l’avion en République Dominicaine ce qui nous permettrait de ne pas risquer de perdre notre chargement. Florence préfère quant à elle que l’on prenne le risque de ne pas pouvoir atterrir à Port-au-Prince. L’arrivée de ce matériel est importante pour la mise en route des stations de traitement de l’eau !!! Aller à Saint- Domingue c’est prendre du retard sur le lancement des opérations d’assistance.

09h00 Port-au-Prince / 15hO0 Paris

La situation sanitaire est inquiétante à cause des milliers de corps en décomposition qui n’ont pas été encore enterrés. Les populations demandent des masques, des gants et du baume du tigre pour supporter l’odeur pestilentielle. Mais la plupart des corps sont enfouis sous les décombres et ne sont que difficilement accessibles.

10h00 Port-au-Prince / 16hO0 Paris

Après des démarches multiples d’Isabelle et de son contact, JB, de coups de fils à Haïti où l’on nous confirme que la zone de l’aéroport est OK, Florence tranche : destination de l’airbus Port-au-Prince. Elle informe Erland. On refait le plan de vol pour la 3e fois… Désolée Erland et bon vol ! Merci cher contact du bureau de la première dame de Saint-Domingue. Restez vigilant : vous êtes notre plan B si l’atterrissage à Port-au-Prince ne fonctionne pas !

Le frêt d’ACF Madrid – principalement du matériel hydro – en provenance du Panama est arrivé à Port-au-Prince. On le décharge en ce moment même.

12h00 Port-au-Prince / 18hO0 Paris

Décollage de l’A320 en direction de Port–au–Prince : il devrait pouvoir atterrir demain à Port-au-Prince via Fort-de-France.

A Paris on parle projets et actions à mener en distribution alimentaire. On nous propose de la viande séchée : on prend ou pas ? On a trouvé des partenaires haïtiens pour nous aider à faire des distributions d’eau et réhabiliter les points d’eau endommagés. Super, mais quand ? demande Florence.

13h00 Port-au-Prince / 19hO0 Paris

A Paris on finit de relire les propositions d’actions. A Port-au-Prince on se bat pour obtenir l’autorisation pour l’airbus d’atterrir. Nous avons bien la qualification de vol humanitaire mais cela ne suffit pas…  L’aéroport est saturé d’avions en train d’atterrir.

L’équipe du pool d’urgence Madrid Cyril (Log), Cathy (Admin), Martha (Wash), Oscar (Nut) sont arrivés à Saint-Domingue.

Martha et Oscar ont déjà un véhicule de prêt grâce au contact d’Isabelle pour un « Kiss frontière » que Cyril (Log) organisera ce jour avec la mission Haïti. Cyril et Cathy resteront en base arrière à Saint-Domingue. Ils deviennent notre point focal sur la République Dominicaine.

17h00 Port-au-Prince / 23hO0 Paris

L’armée américaine nous informe qu’elle nous assistera pour l’atterrissage de l’avion à Port-au-Prince. Isabelle, Florence et Jean-Baptiste relaient l’information au QG de Airbus  qui contacte l’équipage en vol.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.