Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

haiti12_1-1.jpg

Communiqués de presse

En direct d'Haïti

Mardi 26 janvier 2010

haiti12_1-1.jpg

04h00 Port-au-Prince / 10h00 Paris

A Paris, réunion de coordination de l’équipe d’Isabelle. On parle projets de reconstructions, des remplacements des équipes à prévoir. Cette période d’extrême urgence use vite. On est informé de la visite prochaine de François, Directeur Général d’ACF, aux équipes en Haïti ce week-end.

Le centre de formation Bioforce va envoyer une mission d’évaluation en Haïti pour étudier la possibilité de monter un centre de formation / reconversion à de nouveaux métiers à Port-au-Prince pour le personnel national des ONG et les haïtiens volontaires (pendant 2 mois : mars / avril), comme ça avait été le cas au Sri Lanka. ACF est membre du conseil d’administration de Bioforce et le premier employeur des personnels formés dans cette école.  Ils nous demandent un coup de main en termes d’hébergement pour deux semaines et la possibilité de voir ensemble comment nous pourrions travailler de concert.

« En parlant de salariés nationaux, combien avons-nous de personnel sous contrat à ce jour ? » demande Florence. « J’entends beaucoup parler d’expatriés mais combien de haïtiens a-t-on embauchés ? »

Problématique des NFI – Non Food Items – la population a besoin de couvertures, outils, seaux… et personne ne veut les financer. Pourquoi ? Ce n’est pas assez  « sexy » de dire que l’on distribue des outils et des seaux ? Pourtant les haïtiens en ont besoin.

Point logistique :

  • un vol DHL/MSF, avec 2800 tarpolines (bâches) et un expatrié logisticien : départ mercredi ;
  • un 747 ACF, avec 4200 tarpolines (bâches), 14.000 couvertures, 30 tonnes de BP5, du matériel en pagaille (outils WASH notamment, pompes…) et des véhicules : départ jeudi ;
  • un vol gratuit Air Méditerranée, avec du matériel télécom et peut-être un spécialiste communication, Thibault dedans : départ dimanche ou lundi.

Discussion stratégique à avoir sur les abris ! Solutions très temporaires (tarpoline) mais quelle anticipation pour saison des pluies & la saison cyclonique à venir ? Discussion en cours à Montréal à ce sujet.

04h58 Port-au-Prince / 10h58 Paris

A Port-au-Prince : première réplique du jour…

05h15 Port-au-Prince / 11h15 Paris

… suivie rapidement par une deuxième…

07h30 Port-au-Prince / 13h30 Paris

… jamais deux sans trois ! Plutôt forte celle-là…

07h45 Port-au-Prince / 13h45 Paris

… et une dernière réplique pour la route. Très efficace comme réveil matin.

08h00 Port-au-Prince / 14h00 Paris

Olivier reçoit un rapport de Port-de-Paix : il y aurait environ 10.000 personnes venues se réfugier dans ce département. Les équipes d’ACF sur place ont distribué des kits d’hygiène et des couvertures dans les hôpitaux et les centres d’hébergement.

Point mission entre Isabelle et l’équipe Haïti. « Bien sûr », répond-elle concernant Bioforce. « Amenez juste une tente, un sac de couchage, une bonne bouteille et du saucisson. » C’est aussi ça la grande famille humanitaire.

Sophie envoie un e-mail à Florence : « Pour les personnels nationaux, j’ai la réponse. Nous employons à ce jour à Port-au-Prince : 133 journaliers, 29 personnes en CDD et 12 en CDI, alors que nous avions seulement une trentaine de salariés il y a quinze jours ! »

09h00 Port-au-Prince / 15h00 Paris

Répartition ce matin à la DINEPA des lieux prioritaires pour le « Cash for Work ». Le problème, comme d’habitude, ce sont les organisations qui ne viennent pas à ces réunions de coordination…

Cécile, en charge du site internet, envoie un e-mail à Lucile à Port-au-Prince :

« Quelques chiffres sur la consultation du blog mis à jour quotidiennement grâce aux infos que tu nous envoies ainsi que celles de Florence (page : www.actioncontrelafaim.org/seisme-haiti/)…

Depuis sa mise en ligne le 15 janvier : 5.320 personnes ont consulté cette page et ils sont restés dessus environ 4’40’’. Les gens qui consultent cette page lisent donc attentivement les informations que nous mettons à jour.

Bon courage et encore merci pour toutes les infos et photos envoyées. »

10h00 Port-au-Prince / 16h00 Paris

Les files s’allongent devant les banques et les institutions de transfert d’argent qui viennent de rouvrir : 300 personnes au moins à chaque fois. Le soutien de la très nombreuse diaspora haïtienne à l’étranger sera fondamental pour les Haïtiens sinistrés.

11h00 Port-au-Prince / 17h00 Paris

Visite d’un représentant du bureau des urgences de la Commission Européenne (ECHO) dans certaines de nos tentes mères-enfants dans les camps : ils se frayent un passage au milieu des mères en train d’allaiter. Vu le monde, ils réalisent la pertinence de cette activité.

12h00 Port-au-Prince / 18h00 Paris

Laurent, logisticien pour les distributions alimentaires, fait le tour des nouveaux sites pour vérifier leur accessibilité pour les camions chargés de nourriture : pas une mince affaire dans la ville aux « 100 » collines et aux dizaines de milliers de ruelles…

13h00 Port-au-Prince / 19h00 Paris

Une bonne cinquantaine de T-shirts et autres vêtements divers pendouillent entre les tentes/bureaux : ça ressemble de plus en plus à un petit camp de déplacés ce bureau. Imperturbable, Elisabeth continue ses recrutements entre une serviette, un tablier et deux paires de chaussettes.

A Paris, Valérie, notre super organisatrice de déplacements des globe-trotters que nous sommes, et tout ça « pour le moins cher possible, hein Valérie ! », envoie à l’ensemble des équipes sa capitalisation sur les départs pour l’Urgence en Haïti. 38 départs tout confondus depuis le début de la crise !!!

Tout est là : les vols, les compagnies, les N° de téléphone à appeler à Saint-Domingue et à Port-au-Prince… Merci la miss. On a tout ce qu’il faut pour continuer à planifier la relève des équipes dans une quinzaine de jours.

14h00 Port-au-Prince / 20h00 Paris

Le compound des Nations Unies est devenu une ville dans la ville. Collé à l’aéroport, les réunions qui s’y tiennent doivent s’interrompre toutes les 5 minutes à cause du bruit provoqué par le ballet des hélicoptères et des avions. « Et c’est pareil la nuit… », ajoute un monsieur plein de cernes…

15h00 Port-au-Prince / 21h00 Paris

Coup de fil de Greenpeace d’un bateau au large des côtes :

  • «On avait travaillé ensemble au moment du tsunami en Indonésie. Vous avez besoin de matériel ?
  •  Volontiers. Il y a ‘quelques’ besoins dans le pays, vous avez quoi avec vous ??? »

16h00 Port-au-Prince / 22h00 Paris

Un réservoir d’eau de plus installé dans un camp et une station de traitement d’eau qui fonctionne à plein régime en centre-ville.

16h30 Port-au-Prince / 22h30 Paris

Carine, du groupe débriefing, revient de Gonaïves : elle a vu tous les employés d’ACF sur place. Les traumatismes déjà créés par les cyclones de 2008 se sont réveillés. Très nombreux sont ceux qui ont perdu des proches dans le séisme et qui sont restés sans nouvelle pendant plusieurs jours.

17h00 Port-au-Prince / 23h00 Paris

Au stade de Port-au-Prince, Oscar et Mohamed jouent les diplomates : c’est la guerre des chefs dans le camp. La tension monte. Après quelques heures de négociation, un chef de camp légitime est nommé par la population.

18h00 Port-au-Prince / 00h00 Paris

La fatigue se fait sentir du côté d’ACF… 15 jours maintenant que tout le monde bosse sans relâche et une impression de besoins interminables.

19h00 Port-au-Prince / 01h00 Paris

Coup de fil avec Gonaïves. William, le chef de mission du pool urgence, est sur place. Plus de 150.000 personnes auraient trouvé refuge dans le département de Gonaïves. Peuplé d’habitants déjà très pauvres à la base, quasiment chaque famille se retrouve avec des proches de Port-au-Prince à charge. Une forte pression économique et un stress de plus pour ces familles.

20h00 Port-au-Prince / 02h00 Paris

Le VSAT est installé : on va même pouvoir se connecter à internet !

21h00 Port-au-Prince / 03h00 Paris

Réunion de coordination, objectif : avoir plus de visibilité sur les actions à venir.

22h00 Port-au-Prince / 04h00 Paris

Julien rêve de tomates, en regardant son assiette de riz.

23h00 Port-au-Prince / 05h00 Paris

Pas de secousse à l’horizon, peut être que les chiens ne vont pas hurler à la mort cette nuit…

00h00 Port-au-Prince / 06h00 Paris

Simon refait ses organigrammes en écoutant une espèce de polka – folk – irlandaise improbable.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.