Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

Communiqués de presse

Yémen

Des dizaines de personnes tuées dans une explosion à proximité de l’hôpital principal d’Hodeida

L’hôpital Al Thawarah est le principal, et l’un des rares hôpitaux du gouvernorat d’Hodeida encore fonctionnel, où de nombreux civils se rendent quotidiennement pour recevoir des soins. Le CTD d’Action contre la Faim, situé sur des terrains à proximité de l’hôpital, a une capacité de 100 lits et est crucial pour traiter le nombre croissant de cas de diarrhée aqueuse aiguë et les cas présumés de choléra. Le centre lui-même n’a pas été endommagé par l’explosion mais cette dernière a provoqué une panique généralisée parmi les patients et le personnel.

Pour traiter les cas de diarrhée aiguë et endiguer l’épidémie de choléra, le centre d’Action contre la Faim doit rester pleinement opérationnel et épargner de toute activité militaire. L’hôpital Al Thawarah et le CTD sont clairement des installations civiles et, à ce titre, bénéficient d’une protection totale en vertu du droit international humanitaire.

"Nous ne pouvons pas déplacer les patients souffrant de choléra car cela risquerait de contaminer et de propager la maladie à travers la ville."
Stéphanie Lord
coordinatrice de terrain , Hodeida

« Les patients ont peur et certains ont fui malgré des symptômes graves et avérés de la maladie, exacerbant ainsi la probabilité que beaucoup d’autres soient contaminés » explique Stéphanie Lord, coordinatrice de terrain à Hodeida.

Alors que la ville d’Hodeida est la cible d’une offensive militaire majeure et souffre de l’effondrement de tous les services de base, la zone d’Almahwat à Hodeida, où se trouve l’hôpital Al Thawarah, a récemment été la cible de plusieurs frappes aériennes, provoquant la panique et la peur parmi la population restante de la ville. Il est de plus en plus difficile pour les organisations locales et internationales de fournir de l’aide et des services essentiels à la population dans un espace sûr. L’hôpital fait pourtant partie d’un petit nombre de bâtiments clairement identifiés comme ne pouvant être ciblés, et essentiels pour subvenir aux besoins de la population et doit à ce titre demeurer un refuge pour les populations civiles et les personnes qui recherchent des soins de santé.

"Les civils sont pris pour cible sur un lieu qui devrait pourtant être sûr"
Valentina Ferrante
chef de mission, Yémen

« Nous ne pouvons pas traiter correctement les épidémies aiguës de diarrhées et de choléra dans ces circonstances » déclare Valentina Ferrante, chef de mission d’Action contre la Faim au Yémen.
« L’hôpital Al Thawarah et le CTD doivent être considérés comme des refuges pour les populations civiles. Les parties prenantes au conflit doivent épargner ces zones de toute activité militaire en vertu du Droit International Humanitaire afin que nous puissions continuer notre travail, et que les civils aient un accès sans entrave aux rares installations qui restent dans la ville pour répondre à leurs besoins et au respect de leurs droits fondamentaux » conclue Valentina Ferrante.


Contacts presse:

A Amman
Aida Burnett-Cargill
aburnett@mero-actionagainsthunger.org
+962 797 031 359

A Paris
Mathieu Fortoul
mfortoul@actioncontrelafaim.org
+33 7 89 31 55 58

Restez informés de nos dernières nouvelles

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Politique de confidentialité

J'accepte