Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

ssd_whd2017-5_2 © Lys Arango & Guy Calaf pour Action contre la Faim

Communiqués de presse

Nigeria

Des attaques incessantes dans le nord-est du Nigeria forcent les organisations humanitaires à suspendre leur aide à la population

Depuis le 10 avril, des groupes armés ont mené trois attaques consécutives contre la ville de Damasak et la communauté humanitaire. Ces attaques ciblées sur des complexes et des stocks humanitaires, dont ceux du Conseil Norvégien pour les Réfugiés (NRC) et d’Action contre la Faim (ACF), ont entraîné un niveau de destruction sans précédent.

Ces attaques violentes ont poussé environ 65 000 personnes à fuir Damasak. Des milliers de familles et de personnes âgées dans le besoin, dépendantes de l’aide humanitaire, traversent actuellement la rivière Yobe en direction du Niger pour se mettre en sécurité. Le personnel des ONG a réussi à se cacher et à s’échapper de la ville. Mais à la suite de recherches menées en porte-à-porte par les groupes armés, leurs maisons personnelles ont été incendiées démontrant un niveau sans précédent de ciblage des travailleurs humanitaires.

"Nous condamnons ces terribles actes de violence. Bien que les organisations humanitaires dans le nord-est du Nigéria soient confrontées à des menaces et à des attaques continues depuis des années, la détérioration de la situation en matière de sécurité a maintenant atteint son paroxysme. Nos collègues doivent être protégés, conformément au droit humanitaire international"
Jean-François Riffaud
directeur général, d'Action contre la Faim

Action contre la Faim et le Conseil Norvégien pour les Réfugiés demandent maintenant au gouvernement nigérian et aux Etats et bailleurs internationaux de s’engager davantage pour garantir que les humanitaires puissent atteindre en toute sécurité toutes les personnes dans le besoin dans le nord-est du Nigeria.

« Un grand nombre d’enfants, de femmes et d’hommes vulnérables n’auront aucune aide et aucune protection, à moins que le gouvernement nigérian et les donateurs internationaux ne s’engagent davantage pour nous aider à rester sur place et à agir« , a déclaré le secrétaire général du Conseil Norvégien pour les Réfugiés, Jan Egeland.

Environ 8,7 millions de personnes dans le nord-est du Nigeria ont un besoin urgent d’aide humanitaire à la suite d’une décennie de conflit. Actuellement, plus d’un million de ces personnes ne reçoivent aucune aide et n’ont pas accès aux services sociaux de base car les humanitaires ne peuvent pas accéder en toute sécurité aux zones où elles se trouvent.

« Les gouvernements ne peuvent pas se soustraire à leur responsabilité de protéger les civils. Notre accès et notre capacité à soutenir en toute sécurité les millions de personnes dans le besoin se réduisent de jour en jour, au moment même où les besoins atteignent des niveaux alarmants« , a ajouté M. Egeland.


Des porte-paroles sont disponibles.

Contact presse :

Action contre la Faim : Léa Vollet, lvollet@actioncontrelafaim.org, +33789315558
Conseil Norvégien pour les Réfugiés : Contact média international, media@nrc.no, +47 905 623 29

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.