Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

logo_action_contre_la_faim-380.png

Communiqués de presse

Yémen

Catastrophe humanitaire au Yémen, François Hollande à Riyad pour rappeler à la coalition ses obligations humanitaires ?

logo_action_contre_la_faim-380.png

« La situation humanitaire au Yémen est en train de tourner à la tragédie. En 2014, 14 millions de Yéménites avaient besoin d’assistance humanitaire ; ils étaient 16 millions début 2015 : aujourd’hui nous ne savons plus quel est leur nombre exact, mais on peut estimer que le pays tout entier a besoin d’une aide d’urgence au vu des combats en cours, des pénuries de produits de première nécessité et d’un accès toujours plus réduit à l’aide » explique Hajir Maalim, responsable de la mission d’ACF au Yémen. 1 630 enfants sévèrement malnutris sont actuellement traités dans plus de 60 centres nutritionnels dans le nord du pays, mais d’ici moins de 10 jours, les équipes médicales d’ACF ne pourront plus les atteindre ni approvisionner les centres en médicaments, faute de carburant. Les programmes d’ACF ont déjà été réduits aux uniques activités vitales pour limiter les déplacements.

Le Yémen est très dépendant des importations, notamment de nourriture et d’hydrocarbure. La pénurie de carburant dans le pays a des effets dévastateurs : l’accès à l’eau, basé sur des pompes fonctionnant avec du carburant, est compromis, les hôpitaux cessent de fonctionner les uns après les autres, les camions chargés d’aide alimentaire ne peuvent plus rejoindre les villages et les lieux de regroupement de personnes déplacées, le pays est plongé dans le noir et les télécommunications pourraient s’arrêter à tout moment. La population civile yéménite dans son ensemble subit les effets dévastateurs des combats entre les différentes parties au conflit.

Dans le sud du pays, la base d’ACF à Aden a été prise au milieu des combats et des groupes armés s’en sont emparés. Elle est aujourd’hui inaccessible, alors que des stocks humanitaires vitaux de produits nutritionnels thérapeutiques et de matériel d’eau et d’assainissement y étaient entreposés.

Alors que François Hollande participe le 5 mai prochain au Conseil de Coopération du Golfe, une cessation immédiate des hostilités et une levée du blocus de facto sur le Yémen doivent être urgemment mises en place. La France soutient officiellement la coalition armée menée par l’Arabie Saoudite et a donc une responsabilité dans les violations du Droit International Humanitaire en cours au Yémen. Face à la catastrophe, il y a maintenant un impératif humanitaire qui doit primer sur tout objectif politique ou militaire. « Premier chef d’Etat occidental à participer à une réunion du GCC, sa présence pourra-t-elle faire la différence pour que cet impératif humanitaire soit enfin respecté ? » demande Isabelle Moussard-Carlsen, Directrice Régionale des Opérations pour le Moyen-Orient à ACF.

Action contre la Faim renouvelle son appel aux parties au conflit et à la communauté internationale afin que tout soit mis en œuvre pour que l’aide humanitaire et les produits nécessaires à la survie de la population (fuel, nourriture, médicaments…) puissent atteindre de manière massive, par voie maritime, aérienne et terrestre, les personnes affectées par le conflit et que ces personnes et les équipements civils soient protégés des combats en cours.

En savoir plus : https://www.youtube.com/watch?v=AexAvef45VE&feature=youtu.be

Porte-paroles joignables à Paris et en Jordanie

Contacts :

Paris – Karima Zanifi – kzanifi@actioncontrelafaim.org – 01 70 84 72 37 / 07 60 56 07 16

Amman – Florian Seriex – fseriex@me.acfspain.org – +962 77 83 67 673

Restez informés de nos dernières nouvelles