Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

article_haiti_imoussard-1.jpg

Communiqués de presse

3 ans après le séisme

ACF continue à soutenir les plus vulnérables

article_haiti_imoussard-1.jpg

 

Bilan de l’année 2012 en chiffres

 

Nutrition : ACF a soutenu plus de 20 Programmes de Traitement Ambulatoire de la malnutrition, à Port-au-Prince et dans le Haut-Artibonite, qui ont permis de traiter plus de 1800 enfants malnutris sévères au cours de l’année. 

 

Eau, Promotion à l’Hygiène et Assainissement : Les programmes d’amélioration de l’accès à l’eau et à l’assainissement ont été poursuivis et renforcés, en partenariat avec la DINEPA : 

 

  • A Port-au-Prince : construction/réhabilitation de 260 latrines multifamiliales, de 40 réservoirs d’eau dans les quartiers de Solino, Canapé Vert et Carrefour Feuille.
  • Dans l’Artibonite : réalisation/réhabilitation de 18 forages, réhabilitation de 8 captages de source et de 3 mini-réseaux
  • Dans le Bas Nord-Ouest : avancée du programme « Facilité Eau », en partenariat avec ADEMA, avec en 2012 la réhabilitation de 3 captages de sources, de 2 systèmes d’adduction gravitaire et la création de 2 kiosques, alimentant 33 points d’eau 
Réponse Choléra : Plus de 6000 kits choléra ont été distribués en réponse à des flambées dans le Haut Artibonite 

 

Réponse à Sandy : Distributions d’urgence de 966 kits d’hygiène et 314 kits de traitement de l’eau à domicile sur nos zones d’intervention à Port au Prince et dans le Bas Nord-Ouest

 

Sécurité alimentaire et moyens d’existence : Dans le Haut Artibonite, le programme cash for work a permis d’améliorer les revenus de plus de 6000 familles vulnérables. A Port-au-Prince, Le programme « Manjé frè » a aidé plus de 4000 familles vulnérables à avoir accès à une alimentation plus diversifiée. 150 jeunes filles mères ont par ailleurs bénéficié, en partenariat avec ORRAH et AFEM, de formations à des activités génératrices de revenus et d’un soutien psychologique afin de faciliter leur réintégration économique et sociale à Port au Prince.

 

Réduction des risques et désastres : Les programme Mécanisme de réponse rapide et de Gestion des risques et des désastres dans le Bas Nord-Ouest et le Haut Artibonite, ont contribué à renforcer les capacités de préparation et de réponse aux désastres des comités de la DPC, tout en travaillant à la réduction des vulnérabilités des communautés.

 

 

 

Enjeux humanitaires prioritaires pour 2013:

 

L’insécurité alimentaire : La sécheresse du printemps 2012 et les pertes occasionnées par Isaac et Sandy, ont aggravé et étendu l’insécurité alimentaire. Selon OCHA, 1,5 millions de personnes en zone rurale étaient en situation d’insécurité alimentaire fin 2012. L’enjeu est d’adresser rapidement la vulnérabilité de ces dernières tout en apportant des réponses de moyen terme pour renforcer la production agricole. 

 

Les déplacés du séisme : Il restait 420 000 déplacés dans les camps fin 2012, alors que leurs conditions de vie continuent de se dégrader et que la perspective du retour reste lointaine pour beaucoup. Il est essentiel de continuer à répondre aux besoins immédiats de ces déplacés en parallèle des programmes d’aide au retour.  

 

Le risque épidémiologique : Si l’épidémie de choléra a reflué en Haïti en 2012, elle reste cependant endémique et des flambées continuent d’affecter des zones vulnérables où les capacités de réponses restent faibles. L’enjeu est donc de maintenir une veille et une capacité de réponse tout en renforçant les capacités des acteurs locaux. 

 

Les risques de catastrophe naturelle : le pays reste toujours aussi exposé aux catastrophes naturelles et aux crises sanitaires qui en découlent. L’enjeu humanitaire concerne donc la nécessité d’être préparé à ces crises tout en travaillant à la réduction des vulnérabilités et à la mise en place d’actions de prévention. 

 

Stratégie d’intervention 

 

  • Maintenir des capacités de réponse aux urgences et enjeux humanitaires de 2013 en capitalisant sur notre expérience technique et contextuelle et en poursuivant les activités de veille
  • Travailler sur le long terme pour améliorer la résilience des populations en réduisant leur vulnérabilité socio-économique par le biais d’une approche intégrant des volets sécurité alimentaire, nutrition wash et gestion des désastres
  • Poursuivre le renforcement des capacités des partenaires institutionnels (MSPP, DPC, DINEPA) et étendre la coopération avec les partenaires locaux et la société civile afin de renforcer la pérennité des programmes. 

En savoir + : La Cour considère que l’emploi des fonds collectés pour Haïti par ACF a été conforme aux objectifs de l’appel.

Restez informés de nos dernières nouvelles