Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

haitideuxansapres-1.jpg

Communiqués de presse

2 ans après le séïsme

Où en est Haïti ?

haitideuxansapres-1.jpg

L’épidémie de choléra qui sévit depuis octobre 2010 n’a fait qu’aggraver l’état dans lequel se trouve le pays depuis plus de 30 ans.

Deux ans après le séisme, où en est Haïti ?

La tâche est encore immense : 550 000 personnes (selon l’Unicef en 2011) sont encore dans les camps, plus de la moitié de la population vit avec moins de un dollar par jour, et le transfert des activités au sein des structures haïtiennes a encore de nombreux défis à relever pour être complet.

Dans le contexte d’une année 2011 marquée par quasiment neuf mois de période électorale et donc d’immobilisme aux postes gouvernementaux majeurs, la reconstruction ne va pas encore assez vite. Si les services courants ont continué tant bien que mal, l’absence de stratégies et de décisions politiques fortes est un obstacle à de réels changements structurels.

Le démantèlement de la CIRH (Commission Intérimaire pour la Reconstruction d’Haïti), l’organisme de gestion et de coordination des fonds reçus suite au séisme, n’a fait que renforcer les positions attentistes des bailleurs de fonds – soulignant le manque de visibilité politique du nouveau gouvernement haïtien.

Beaucoup de fonds- essentiellement bilatéraux- ne sont toujours pas débloqués, et les ONG commencent à quitter le pays faute de ressources financières pour continuer leurs programmes. Les donateurs internationaux d’urgence et de développement ne travaillent pas encore suffisamment conjointement pour assurer une transition coordonnée et efficace des projets d’urgence vers ceux de long terme.

« Les autorités haïtiennes doivent s’engager au plus vite sur la voie de la reconstruction, affirme Anne-Charlotte Schneider, Chef de mission ACF à Haïti, et jouer pleinement leur rôle de service public auprès des Haïtiens les plus vulnérables avec le soutien technique et financier des bailleurs internationaux ». Face à l’immobilisme grandissant des bailleurs de fonds, ACF appelle la communauté internationale et les donateurs privés à prolonger leurs efforts pour la population haïtienne afin que les efforts faits depuis deux ans puissent porter leurs fruits durablement.

 

infographie_haiti_2_ans.jpg

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.