Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

Appel à manifestation d’intérêt : Etude régionale de recherche

Impact de la crise du Bassin du Lac Tchad sur le foncier: évolution des principes, normes et pratiques

Le bassin du Lac Tchad, partagé entre le Tchad, le Nigéria, le Niger et le Cameroun, concentre
des ressources riches à diversité variable. Autrefois considéré comme une « périphérie nationale », l’espace transfrontalier avait jouit d’un dynamisme économique fleurissant. Ceci était favorisé par les déséquilibres réglementaires entre les pays, les amples marges de manœuvre conséquence de l’éloignement des centres de décisions nationaux et, outre la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT), les faibles initiatives d’intégration régionale. A partir des années 1970, la forte variabilité hydro climatique, interannuelle et décennale ne s’y était pas posée en obstacle à la croissance de la population et de la production. Comme l’explique Charline Rangé, Docteure en Géographie, l’association de l’agriculture de décrue, de l’élevage mobile et de la pêche avait permis à la région de bénéficier d’un certain dynamisme économique au profit d’une population extrêmement mobile et cosmopolite.

Aujourd’hui la région traverse de nombreux défis qui, comme le décrivent Géraud Magrin et
Marc-Antoine Pérouse de Montclos, Docteurs en Géographie et Sciences Politiques, ont reconfiguré profondément des clivages régionaux et remis en question les relations entre les communautés et leurs ressources. A l’impact environnemental lié au changement climatique s’ajoutent aujourd’hui un contexte socio-économique et politique fragilisé par des attaques des groupes armés non étatiques récurrentes et des déplacements forcés de près de 2,5 millions
de personnes.

Selon Charline Rangé, les problématiques foncières ne peuvent se comprendre aujourd’hui
indépendamment des structures sociales, économiques et institutionnelles des communautés
qui les portent et vice-versa : « Plus que sur les ressources elles-mêmes, les conflits portent
sur les règles et les pouvoirs à appliquer, signe que la configuration des rapports de pouvoir
conditionne la manière dont les sociétés répondent à la rareté relative de la ressource ». Ainsi,
comprendre l’impact de la crise sur les dynamiques foncières dans la région est déterminant pour dégager des recommandations et des points de vigilance à l’usage des opérateurs de développement impliqués dans le redressement économique et social de la région du bassin
du Lac Tchad.

Les propositions techniques et financières devront être soumises par mail, avec la référence
« Etude régional » à l’adresse refpilier4@resilac.org comme destinataire principal, avec en
copie aolive@urd.org et refpilier2@resilac.org

Les dossiers seront acceptés jusqu’au 30 juin 2019 à 09h00. Seuls les consultants dont l’offre
est retenue seront contactés.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.