Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

logo_action_contre_la_faim-241.png

À la Une

Yemen

les bureaux d’Action contre la Faim endommagés suite aux bombardements à Sana’a

logo_action_contre_la_faim-241.png

15 personnes travaillant pour Action contre la Faim se trouvaient dans les locaux au moment des bombardements. Heureusement, aucun blessé n’est à déplorer. Les bombardements en cours depuis plusieurs jours à Sana’a se sont intensifiés dans la matinée, visant les montagnes de Faj Attan où un dépôt de missiles se trouverait selon la coalition. Les immeubles de la zone, dont certains se sont écroulés, ont été endommagés par le souffle des explosions, et des victimes civiles seraient à déplorer. Il est pour le moment difficile d’évaluer les dégâts subis par le bureau d’ACF. 

Les bombardements devraient continuer dans les heures et jours à venir. Ces bombardements ont eu lieu sans alerte au préalable, en violation directe du Droit International Humanitaire. Les bureaux d’ACF à Sana’a, qui permettent la coordination et l’acheminement de l’aide humanitaire vers les populations civiles, ont été endommagés. Face à l’ampleur des bombardements et des dégâts, ACF condamne cet usage non proportionné et indiscriminé de la force militaire.

Dans ce contexte particulièrement peu sûr pour le personnel humanitaire, ACF se voit dans l’obligation de suspendre temporairement les activités de son bureau à Sana’a. Les populations les plus vulnérables sont donc encore une fois doublement victimes, du conflit et du blocage de l’aide humanitaire. Alors même que l’Arabie Saoudite annonce sa volonté de financer entièrement l’appel des Nations Unies pour le Yemen, d’un montant de 274 millions de dollars US, la coalition arabe doit limiter autant que possible les bombardements près des structures civiles et humanitaires qui permettent l’acheminement de cette aide.

Action contre la Faim renouvelle son appel aux belligérants à respecter le Droit International Humanitaire. Les forces militaires et les groupes armés sont notamment tenus de faciliter l’acheminement de l’aide, et de garantir la sécurité et la survie des civils. Ils doivent également respecter les travailleurs humanitaires et permettre un accès humanitaire aux populations en détresse.

Avec une centaine de personnes sur place, ACF continue son intervention au Yemen. Une intervention d’urgence auprès de 600 familles déplacées a été lancée (traitement nutritionnel, soins de santé, approvisionnement en eau, distribution de kits de première nécessité). Des distributions alimentaires sont prévues pour 1500 familles déplacées. Près de 2000 enfants atteints de malnutrition aiguë sévère sont pris en charge dans les centres d’ACF. Au total, 116 tonnes d’aide humanitaire sont en cours de distribution. Un hub logistique permettant l’acheminement direct du matériel au Yemen est en cours d’installation à Djibouti, afin d’éviter toute interruption de programmes.

 


Porte-parole disponible pour interview
Contact presse: Agnes VARRAINE-LECA
avarraineleca@actioncontrelafaim.org

01 70 84 72 22 / 06 70 01 58 43

 

Restez informés de nos dernières nouvelles

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Politique de confidentialité

J'accepte