Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

fadumo_retravaille__large-1.jpg

À la Une

Urgence Somalie

ACF accroît ses activités pour sauver des vies et appelle à la mobilisation pour éviter une famine

fadumo_retravaille__large-1.jpg

Action contre la Faim (ACF), active depuis 20 ans sur des programmes d’urgence en Somalie, appelle la communauté internationale à augmenter de façon urgente son soutien aux centaines de milliers de personnes menacées de malnutrition.

Une situation qui continue de se détériorer

Suite à une sécheresse sans précédent depuis 60 ans, ayant entraînée une très forte flambée des prix alimentaires, dans un contexte de conflit prolongé, la crise actuelle en Somalie se transforme de plus en plus en très grave crise nutritionnelle. Compte-tenu de la maigre récolte précédente, de la pénurie alimentaire et de l’inflation des prix, un sac de 50kg de maïs coute actuellement 25€ à Wajid (Bakool) et 40€ à Mogadiscio au lieu de 5€ avant la crise : de tels prix sont totalement inabordables pour une très large majorité de la population. Les prix erratiques des denrées alimentaires risquent de perdurer au moins jusqu’à la prochaine récolte de janvier prochain.

Face à la quasi-absence d’organisations humanitaires dans le Centre Sud de la Somalie (zone la plus touchée par la sécheresse), les familles somaliennes ayant perdu la plupart de leur cheptel et moyens de subsistance, n’ont d’autres choix que de fuir à la recherche d’aide humanitaire à Mogadiscio ou dans les pays voisins. 2.85 millions de personnes en Somalie sont sévèrement touchées par cette crise humanitaire et des phénomènes localisés de famines commencent même à être observées dans certaines zones du pays. Si enfants et adultes souffrent de malnutrition, les plus vulnérables sont les femmes, les personnes âgées et particulièrement les enfants de moins de 5 ans : 1 sur 3 souffre de malnutrition aigue dans le sud.

Face à cela, les équipes d’ACF doivent prendre en charge un nombre croissant d’enfants malnutris. En juin, sur les 1 433 enfants qui se sont présentées à l’entrée des centres nutritionnels d’ACF de la zone Wajid, 80,7% d’entre eux souffraient de malnutrition aigüe sévère (forme la plus grave de la malnutrition pouvant mener en quelques jours à la mort). A Mogadiscio, sur les 3 044 enfants qui se sont présentés par eux-mêmes dans les programmes nutritionnels d’ACF, 2 159 souffraient de malnutrition aigüe sévère, soit 71,6% d’entre eux en juin contre 52.7% en janvier alors que la crise nutritionnelle avait déjà démarré.

Les personnes déplacées qui arrivent à Mogadiscio sont physiquement et mentalement totalement épuisées ; les équipes d’ACF décrivent leur état de santé dégradé comme du jamais vu.

Ces déplacés ont dû marcher sur de très longues distances dans un environnement hostile pendant de longues semaines et s’installent aux alentours de Mogadiscio où ils cherchent refuge, aide et abri. Face à une telle dégradation de leurs conditions physiques, ACF se retrouve parfois dans l’incapacité de sauver certains enfants malnutris : des décès sont répertoriés sur nos programmes et la pénurie de nourriture pousse même les familles à partager les aliments thérapeutiques entre les membres du foyer, parfois seule source d’alimentation disponible.

Plus de 410 000 déplacés vivent maintenant en périphérie de la capitale Mogadiscio, des centaines continuant d’arriver chaque jour. La situation à Mogadiscio continue de se détériorer face à l’augmentation des déplacés, les conditions sanitaires dans lesquelles ils vivent, l’absence d’abri pour se protéger et la rareté de la nourriture. Les rares ONG encore présentes sur place font tout leur possible pour leur apporter une aide d’urgence encore trop insuffisante.

Face à cette situation dramatique, Action contre la Faim appelle la communauté internationale à agir au plus vite en apportant une aide monétaire immédiate suffisante pour éviter une famine généralisée. La réponse à la situation humanitaire actuelle est entravée par le manque de fonds adéquats.

La réponse d’urgence d’ACF en Somalie

Avec l’aide de ses 217 employés nationaux mettant en place directement des programmes pour sauver des vies depuis 20 ans en Somalie, ACF accroit actuellement drastiquement sa réponse humanitaire :

  • Sauver des vies via des programmes nutritionnels et sanitaires

16 programmes nutritionnels thérapeutiques sont actuellement en cours dans les zones de Wajid et de Mogadiscio où 2 073 enfants souffrant de malnutrition aigüe sévère ont été admis en juin dernier et plus de 10 000 enfants depuis début 2011.

ACF accroit sa capacité d’accueil afin de prendre en charge plus d’enfants et ajoute une composante médicale à ces programmes à Wajid, en l’absence de centre de santé dans la zone. Au nord et au sud de Mogadiscio, où 6 de ces programmes nutritionnels sont menés et fonctionnent déjà pleinement, des soins de santé (santé maternelle et infantile, vaccinations, prise en charge médicale des maladies les plus courantes) sont également en place.

Avec le soutien d’ECHO, ACF débute actuellement un programme de traitement de la malnutrition aigue modérée pour 12 000 enfants, afin de pouvoir prendre en charge plus tôt les enfants malnutris et ainsi contrer les forts taux de mortalité et limiter l’augmentation du nombre d’enfants souffrant de malnutrition aigüe sévère (forme la plus grave de la malnutrition menant rapidement à la mort).

  • Améliorer l’accès à la nourriture par des programmes de sécurité alimentaire

Des activités de sécurité alimentaire visant à améliorer l’accès à la nourriture de 70 000 personnes vont également démarrer très prochainement dans la région de Wajid.

2 avions affrétés par Action contre la Faim et remplis de 24 tonnes d’aide humanitaire atterrissent à Mogadiscio en début de semaine prochaine pour renflouer nos stocks de produits nutritionnels face à l’afflux dans nos centres nutritionnels.

 

  • Améliorer l’accès à l’eau et assurer un assainissement de base

Action contre la Faim mène également des programmes d’eau, assainissement et d’hygiène à Wajid, dont la réhabilitation de 25 puits (7 500 bénéficiaires) pour assurer un meilleur accès à l’eau pour les populations et leur bétail. A Mogadiscio, face aux risques croissant de maladies liées à l’eau, -voire d’épidémies-, et au vu de la concentration croissante de population dans les camps et du manque d’accès à l’assainissement en ville, sont menés des activités de traitement des points d’eau (chloration de 326 points d’eau), de promotion de l’hygiène, de distribution de kits (jerrycans, savons, tasses pour 5 500 familles) ainsi que des activités d’assainissement (construction de 250 latrines d’urgence pour 9 000 personnes).

ACF continue également de distribuer le matériel issu de ses stocks de contingence mis en place pour faire face aux crises (jerrycans, moustiquaires, savons) à 9 000 déplacés.

Mobilisation d’ACF dans toute la Corne de l’Afrique

ACF-International assure une aide d’urgence dans toute la Corne de l’Afrique : en Somalie, au Kenya (Isiolo, Garbatulla, Makueni et Ouest Pokot), Ethiopie (SNNPR, Oromia, région Somali), Djibouti, Ouganda et Sud Soudan. Dans tous ces pays, les équipes d’ACF accroissent leurs activités pour venir en aide aux populations les plus vulnérables dans le cadre de cette crise majeure. Les équipes d’urgence en particulier, composées d’experts en sécurité alimentaire, de nutritionnistes et d’hydrauliciens sont actuellement en train d’évaluer les besoins dans les camps de réfugiés de Dollo Addo à la frontière éthiopienne, où 2 000 réfugiés somaliens arrivent chaque jour.

Face à cette crise humanitaire majeure, Action contre la Faim appelle la communauté internationale à se mobiliser de toute urgence en trouvant les fonds nécessaires afin d’éviter une détérioration encore plus forte de la situation dans la Corne de l’Afrique.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.