Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

bangladesh_0-1.jpg

À la Une

Bangladesh

Une situation désastreuse dans les districts les plus touchés

bangladesh_0-1.jpg

Aujourd’hui plus que jamais, dans les districts du sud du pays, les populations manquent de tout et l’urgence humanitaire prime. Les équipes d’ACF interviennent dans le district de Barguna, l’un des 4 districts les plus touchés.

 

Des besoins et une détresse immenses : gros plan sur le district de Barguna

Dans le district de Barguna, ce sont près de 100 000 familles qui ont été très affectées par la catastrophe. Malgré une mobilisation à l’échelle du désastre de la part du gouvernement Bangladeshi, les besoins vitaux de nombreuses familles ne sont pas assurés.
« On peut parler de situation vraiment désastreuse avec des gens qui ont tout perdu, qui n’ont plus d’accès à la nourriture, plus d’accès à l’eau potable. Les populations affectées sont dans une situation extrêmement précaire, ils n’ont plus de toit, ont perdu des membres de leur famille, ont du se déplacer. C’est vraiment la détresse qui prime dans de nombreuses zones très affectées » explique Franck Lepaul de la cellule d’urgence d’Action contre la Faim, sur place depuis 10 jours.

 

L’accès à l’eau, à l’hygiène et à la nourriture : la priorité pour Action contre la Faim

L’une des inquiétudes majeures pour les équipes d’ACF est d’abord le risque de développement de maladies diarrhéiques dues au manque d’accès à l’eau potable et à l’hygiène. En effet, les eaux de surface, les points d’eau ont été contaminés (salinisées) par le passage du cyclone sur les zones côtières. L’accès à la nourriture est aussi durablement compromis : stocks et récoltes détruits parfois à 95%, cheptel décimé (450 000 têtes de bétail disparues sur l’ensemble des zones sinistrées ), terres cultivées endommagées dans une région dont les habitants sont essentiellement des agriculteurs ou pêcheurs. Toutes ces difficultés cumulées génèrent une grande inquiétude des équipes d’ACF quand à la situation nutritionnelle des plus vulnérables, parmi lesquels les enfants.

 

Une véritable course contre la montre

Selon Franck Lepaul, « Pour les organisations humanitaires comme Action contre la Faim, il s’agit d’une véritable course contre la montre pour aider au plus vite ces populations afin d’empêcher que la situation humanitaire ne se dégrade. Tous les moyens logistiques sont et vont être utilisés : bateaux, hélicoptères, etc. Les défis majeurs aujourd’hui sont d’une part l’accès aux populations vulnérables mais surtout l’acheminement d’une aide massive dans un temps record, tant les besoins sont importants et urgents. »

Les équipes d’Action contre la Faim viennent en soutien à des partenaires bangladeshis pour rapidement réhabiliter des puits, distribuer des kits de chloration de l’eau, construire des latrines, etc.

 

Action contre la Faim a lancé un appel aux dons

Courrier (sans affranchissement) :

Action contre la Faim

Libre réponse 64731

75014 PARIS

Dons en ligne sécurisés : https://www.actioncontrelafaim.org/

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.