Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

article_philippines_141113-1.jpg

À la Une

Typhon Haiyan

ACF appelle les institutions internationales à donner aux ONG les moyens d’agir

article_philippines_141113-1.jpg

Il faut beaucoup plus de moyens financiers et logistiques 

 

 

 

Les équipes d’Action contre la Faim, mobilisées depuis le premier jour de la crise, font face à des problèmes d’accès importants : la plupart des infrastructures ont été détruites, les contraintes géographiques de l’archipel et les problèmes de sécurité ralentissent le déploiement de l’aide humanitaire. Si plus de 140 tonnes de matériel sont en cours d’acheminement vers les Philippines, ACF s’inquiète du manque de ressources financières permettant la mise en place des moyens logistiques pour accéder aux populations des zones les plus touchées. ACF demande aux pays donateurs des moyens financiers exceptionnels, c’est-à-dire la contribution à un fond d’urgence ad-hoc pour répondre aux besoins. « La communauté internationale doit également fournir les moyens logistiques que seuls les Etats peuvent fournir pour permettre aux ONG de se déployer, et qui permettent de réhabiliter les infrastructures, notamment le réseau routier, et de créer des ponts aériens » souligne Mike Penrose, directeur général d’ACF.

Tirer les leçons des crises précédentes 

 

Face à l’ampleur de la crise qui touche les Philippines, les Nations unies ont un rôle central à jouer dès à présent, en premier lieu dans la mise en place d’évaluations permettant des appels de fonds auxquels la communauté internationale doit répondre. Les UN doivent également assurer une coordination optimale des interventions de l’ensemble des acteurs, en prenant en compte dès maintenant les conséquences à long terme de cette crise dans les plans de réponse à l’urgence. Le gouvernement philippin a appelé à l’aide internationale très rapidement et son rôle reste prépondérant dans le maintien de conditions de sécurité et d’accès, et dans la coordination de l’action humanitaire en lien avec les UN.

La France doit faire plus 

 

Comme l’ensemble de la communauté internationale, le gouvernement français a la responsabilité de mettre en place les moyens nécessaires à l’intervention des acteurs humanitaires, le plus rapidement possible. A l’heure actuelle, la France a envoyé seulement 10 tonnes de matériel ainsi que deux officiers de la sécurité civile, arrivés hier sur place. Elle participe financièrement via la Commission européenne, qui a débloqué une enveloppe de 3 millions d’euros. Une contribution largement insuffisante, face à l’appel de 301 millions de dollars lancé par les Nations unies et pour lequel seulement 50 millions auraient été promis.

Action contre la Faim lance un appel aux dons d’urgence. Vous pouvez envoyer vos dons sous enveloppe sans affranchir, à l’adresse suivante :

 

Action contre la Faim – urgence Philippines

Libre réponse 64 731

75 681 Paris Cedex 14

ou faire un don via notre site web

Pour toutes vos questions: 01 43 35 80 30 ou par mail: srd@actioncontrelafaim.org

 

Suivez en direct les équipes d’ACF aux Philippes sur le compte facebook de la mission :

 https://www.facebook.com/ACF.Philippines

 

 Contacts presse :

 

Urgences et jours fériés : 06 70 01 58 43

 

Julia BELUSA  01.43.35.82.22 jbelusa@actioncontrelafaim.org

 

Agnes VARRAINE LECA 01.43.35.82.37 avarraineleca@actioncontrelafaim.org

 

 

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.