Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

À la Une

Tranche de vie de la mission ACF en RCA

parce qu’une vie vaut tous les risques

Tout est compliqué aujourd’hui en RCA et une activité encore simple il y a 3 mois recouvre désormais de forts risques et met en lumière les difficultés des personnes les plus vulnérables. Tranche de vie sur la mission RCA des équipes d’Action contre la Faim à Bangui :

Zachariah et Fatimatou souffrent tous les deux de la forme la plus grave de malnutrition. Zachariah, par exemple, a 13 ans, et pèse à peine plus de 15kg pour 1,25m. Ils survivent dans le site « retranché » de la mosquée de Begoua à la sortie de Bangui où un groupe de musulmans ont trouvé refuge et sont dans l’impossibilité de fuir au risque de leur vie. La minorité musulmane est en effet pourchassée aujourd’hui dans Bangui et dans une grande partie du pays.

rca_030314_04

Fatimatou et sa mère. © Copyright Nicolas Fuchs

rca_030314_08

Zachariah. © Copyright Nicolas Fuchs

 

Il n’y a pas de marchés dans ce site et aucun moyen de gagner de l’argent qui permettrait d’acheter quoi que ce soit. ACF intervient depuis un mois sur ce site pour traiter les très nombreux cas de personnes souffrant de malnutrition. Mais la situation ne peut pas s’améliorer pour ces personnes tant qu’une solution viable n’est pas trouvée pour les protéger et leur redonner accès à des moyens d’existence.

L’état de Zachariah et Fatimatou est extrêmement grave : Fatimatou est gonflée d’œdèmes et Zachariah ne peut plus manger et souffre d’une pneumopathie en plus de sa malnutrition. Tous deux n’arrivent plus à marcher. Il faut les hospitaliser. Le problème : les faire sortir de cette enclave pour les emmener jusqu’à l’unité nutritionnelle de l’hôpital pédiatrique de Bangui, en centre-ville, sans les mettre en danger.

Caroline, la nutritionniste d’ACF, reste sur le site pour continuer la prise en charge des autres enfants. En plus, il faut toujours qu’un expatrié soit présent avec les équipes centrafricaines sur ce site sensible. C’est donc Jérôme, normalement responsable des ressources humaines sur la mission, qui est venu faire office « d’infirmier-garde malade » et est chargé d’accompagner les deux enfants et leur mère pendant le transfert jusqu’à l’hôpital. S’ils sont arrêtés à un barrage, il pourra expliquer la nécessité du traitement pour ces enfants et le fait qu’ils sont sous la responsabilité d’Action contre la Faim. Une voiture-ambulance leur est dédié pour traverser la ville.

La veille les équipes ACF étaient restées coincées sur le site pendant plusieurs heures le temps que les échanges de tirs aux alentours du site se calment et le transfert n’avait pas pu avoir lieu. Aujourd’hui, tout se passe heureusement bien : les différentes « lignes de front » sont traversées sans encombre, et Zachariah et Fatimatou peuvent être admis en urgence à l’hôpital où un médecin les prend tout de suite en charge. Plus de 100 autres enfants sont également hospitalisés en ce moment dans cette unité spécialisée en nutrition, soutenue par ACF.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.