Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

FR3A4078 © Sébastien Duijndam pour Action contre la Faim

À la Une

Journal Action #132

Se reconstruire après l’Exil

FR3A4078 © Sébastien Duijndam pour Action contre la Faim
  • Le parcours d’un bénévole engagé
  • Bangladesh : La chanson comme outil de sensibilisation
  • Monde : Faim, conflits et climat
  • Irak : Se reconstruire après l’exil

 

L’exil, auquel sont contraints des millions de personnes dans le monde, est un déracinement douloureux.

En Irak, près de Dohuk, des camps, initialement construits pour être des lieux transitoires, sont devenus des lieux de vie pour les déplacés irakiens et les réfugiés syriens qui ont fui la guerre et la violence de Daesh.

Au Bangladesh, en quelques mois, près de 700 000 personnes ont fui le Myanmar pour trouver refuge de l’autre côté de la frontière, luttant pendant des jours. Elles ont rejoint les quelques 200 000 personnes qui y étaient déjà présentes.

Les millions d’habitants des régions menacées par les conséquences des dérèglements climatiques seront sans doute, eux aussi, confrontés à l’exil dans un futur proche. Le dernier SOFI, paru le 11 septembre, estime que 600 millions de personnes supplémentaires souffriront ainsi de la faim d’ici à 2080 à cause des changements progressifs du climat.

Nos équipes soutiennent les personnes forcées à l’exil et les communautés locales qui les accueillent, à travers nos programmes d’intervention.

En Irak, ceux qui demeurent encore dans les camps, cherchent à reconstruire leur vie. Pour répondre à cette situation, Action contre la Faim a développé un programme de création d’emploi doublé de suivi psychologique pour permettre aux plus vulnérables de retrouver des revenus tout en les aidant à surmonter leurs traumatismes.

Au Bangladesh, un an après l’arrivée massive des Rohingya, l’urgence réside toujours dans la mise à disposition des biens de première nécessité. Distribution d’eau et de nourriture, soutien psychologique aux populations affectées : notre organisation a contribué à subvenir aux besoins élémentaires. Ainsi débute le processus de reconstruction.

Grâce à votre soutien, nous continuerons à aider les populations exilées à se reconstruire.

Parce que sans vous l’action s’arrête. Parce que grâce à vous, nous ne renoncerons jamais.

Lucie Codiasse, directrice déléguée à la Communication

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.