Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

logo_action_contre_la_faim-343.png

À la Une

Promouvoir l'hygiène pour sauver des vies

logo_action_contre_la_faim-343.png

Qu’est ce que la promotion de l’hygiène ?

Dans un premier temps, il est indispensable de réaliser une enquête pour identifier les connaissances, les attitudes et les pratiques des communautés. Ce diagnostic permet ensuite aux équipes présentes sur le terrain de choisir les messages clés et les supports les mieux adaptés pour les transmettre (spots télé, séances collectives de promotion de l’hygiène, pièces de théâtre, …)

Faire évoluer les comportements

Trois conditions sont nécessaires pour faire passer le message et réduire la mortalité. Les communautés doivent avoir une véritable volonté de changer leurs habitudes. D’où l’importance pour les équipes d’Action contre la Faim de bien comprendre les besoins et les tabous des populations et d’impliquer tous les acteurs au maximum dès le début du projet.

La deuxième condition est l’accès à la connaissance. Comment et pourquoi se laver les mains ? Comment préserver les aliments ? Comment désinfecter et stocker de l’eau ? Comment laver son enfant ? … Les séances de sensibilisation organisées par les techniciens permettent de répondre à toutes ces questions. Cela se fera grâce à une pièce de théâtre au Laos, via des sensibilisations dans les écoles en Afghanistan…

Enfin cela n’est possible qu’à une troisième condition : les populations doivent avoir accès à l’eau, à l’assainissement et aux produits d’hygiène de base (savon…)

Les femmes et les enfants : au cœur du projet

La promotion de l’hygiène vise principalement femmes et enfants. Ce sont souvent les femmes qui s’acquittent dans les tâches liées à la gestion de l’eau domestique et de l’hygiène des enfants, de la maison et des aliments. Les enfants quant à eux sont les premières victimes des maladies dues au manque d’hygiène. En général, les mamans transmettent leur savoir aux enfants mais parfois, les enfants sensibilisés à l’hygiène transmettent le savoir à leurs parents (comme au Timor oriental par exemple), tout comme les aînés le font avec les plus jeunes. Des séances spécifiques d’éducation à l’hygiène ont lieu dans les écoles et les centres de santé.

L’implication des acteurs locaux, un élément essentiel

L’implication des communautés et des acteurs institutionnels (Ministère de la Santé, Ministère de l’Education) garanti le succès et la pérennité des projets. Par exemple, inclure l’hygiène dans un cursus scolaire, tel qu’Action contre la Faim le fait en Afghanistan, augmente l’impact de l’intervention et sa compréhension par la communauté.

Jean Lapègue

 

 

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.