Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

afgha_inondations-1.jpg

À la Une

PLUIES TORRENTIELLES ET INONDATIONS DANS LE SUD DU PAKISTAN

DES MILLIERS DE PERSONNES AFFECTEES

afgha_inondations-1.jpg

Les fortes pluies de mousson, qui s’abattent depuis deux semaines sur le sud du Pakistan ont occasionné le déplacement de quelque 200 000 personnes. Et la situation continue de se détériorer. Les équipes d’ACF craignent que les nombreuses précipitations de ces derniers jours et les fortes pluies prévues pour les prochaines semaines, ne viennent aggraver la situation.Dans les provinces du Baloutchistan et du Sindh, environ cinq millions de personnes ont besoin d’une assistance humanitaire. Avec 22 de ses 23 districts sous l’eau, et avec quelque 3,4 millions de personnes concernées, la province du Sind est de loin la plus durement touchée des provinces du sud du Pakistan.Les systèmes de drainage et les digues cèdent face à la montée des eaux. Cette situation occasionne la destruction des champs et des habitations, mais provoque également la contamination des sources d’eau potable qui expose les communautés à des maladies hydriques.

Plus de quatre millions d’hectares inondés et environ 200 décès

Des besoins pressants en logements, Eau, assainissement et hygiène et soins de santé

En réponse à l’appel au soutien international du gouvernement Pakistanais, Action contre la Faim a effectué des évaluations dans les districts de Thatta Sindh, Dadu, Badin, et Tango Muhammad Khan. Le constat est alarmiste :

· Les installations sanitaires sont insuffisantes ou insuffisamment nettoyées

· Les installations de stockage d’eau sont insuffisantes

· Il n’y a pas de kits d’hygiène pour prévenir les maladies d’origine hydrique

· Il y a besoin de distribuer des rations alimentaires ·

Les populations manquent de combustible pour la cuisson des aliments

· Les logements sont insuffisants et la perspective de nouvelles pluies aggrave la situation

· La qualité de l’eau est douteuse malgré les efforts d’acheminement d’eau potable

· Les cultures maraîchères sont détruites par l’eau stagnante · Les salariés journaliers ont perdus leurs sources de revenus

· La pisciculture est affectée par la destruction des murs d’étangs à poissons Action contre la Faim propose les interventions suivantes pour aider les communautés déplacées et bloquées face à cette nouvelle catastrophe: · Fournir des systèmes de stockage d’eau

· Fournir des latrines temporaires dans les camps et les villages touchés · Distribuer des kits d’hygiène et des moustiquaires

· Nettoyer les installations sanitaires

· Mettre en place des points de traitement d’eau

· Organiser un dépistage d’urgence pour détecter les enfants touchés par la malnutrition aiguë

· Chlorer l’eau fournie par les autorités du district

 

CONTACTS PRESSE : Anne Degroux, + 33 1 43 35 82 24 / adegroux@actioncontrelafaim.org

Cédric Kalonji : + 33 1 43 35 82 37 / ckalonjimfunyi@actioncontrelafaim.org Contact urgence et jours fériés : 06 70 01 58 43 / 06 70 01 58 34

Restez informés de nos dernières nouvelles

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Politique de confidentialité

J'accepte