Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

Faire la Paix © Sébastien Duijndam pour Action contre la Faim

À la Une

Campagne

Nourrir ça veut dire faire la paix

Aujourd’hui une des tactiques de guerre dans certaines régions du monde est d’utiliser la faiam comme arme de guerre. Les parties prenantes au conflit affament les populations, empoisonnent les puits et brûlent les champs. Les conflits créent la faim en causant le déplacement de populations qui manquent ensuite d’un accès au ressource et à l’eau potable.

En 2017 le nombre de personnes forcées à fuir leur foyer a atteint un record sans précédents de 68,5 millions selon l’UNCHR. Parmi eux 25,4 millions de réfugiés dont plus de la moitié a moins de 18 ans. La région du moyen orient est particulièrement touchée avec 11,5 millions de déplacés internes cette même année. Les populations sont devenues des cibles directes lors de conflits exacerbant le nombre de ersonnes qui souffrent de la faim dans le monde.

Les conflits alimentent la faim

Le Yémen en est l’exemple le plus flagrant, tristement connu pour être le pays où se déroule la pire crise humanitaire au monde. La situation alimentaire est critique et les conflits ne cessent de l’exacerber, 20 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire.  Selon l’UNHCR 75% de la population au Yémen souffre de pré-famine, les enfants sont les plus touchés. Présents dans le pays depuis 2012, l’escalade du conflit a mené a un déclin économique, plongeant la population dans la pauvreté. Le manque d’accès aux services de base et de santé a provoqué la prolifération de maladies. Nous estimons que 400 000 enfants souffrent de malnutrition aiguë.

Nous soutenons les hôpitaux du pays et menons des activités de nutrition en distribuant directement des aliments ou en distribuant des coupons alimentaires. En 2017 malgré un accès difficile nous avons traité 300 000 cas de malnutrition aiguë.

La population ciblée par les conflits

Pour lutter efficacement contre la faim et espérer pouvoir l’éradiquer il est indispensable de mettre fin aux conflits. Des milliers de personnes en zone de guerre sont actuellement inaccessibles par nos équipes. 

D’autres populations sont victimes de conflits qui ont profondément impacté la société. Par exemple en Afghanistan la majeur partie de la population n’a pas connu son pays en paix. Présents dans le pays depuis 20 ans nous y observons une violence qui augmente considérablement les besoins humanitaires dans les régions de Kaboul, Ghor, et Helmand.

Les conflits alimentent la faim et dans le cas de crises oubliées comme celles de l’Afghanistan il est important de recentrer l’attention sur ces populations qui sont encore en danger. Prendre les populations pour cible lors de conflits rend l’accès aux populations difficile ce qui nous empêche de leur apporter notre soutien. 

L'actualité liée

Tout ce qui fait l'actualité de notre Action : articles, événements, témoignages, communiqués de presse…

Restez informés de nos dernières nouvelles

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Politique de confidentialité

J'accepte