Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

transferts monétaires

À la Une

Les transferts monétaires

un mécanisme efficace qui remet la personne au centre

Face à la rareté des ressources en eau et en pâturages, les personnes ont migré vers les centres urbains. Aujourd’hui 6,2 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire ; la plupart d’entre-elles ont perdu leurs moyens d’existence. Action contre la Faim met en place un système de transfert monétaire pour aider ces personnes à survivre au quotidien.

« Actuellement, nous soutenons 11,806 foyers dans la région de Bakool, dans le Puntland et dans les camps de déplacés internes à côté de Mogadiscio » raconte Ahmed Khalif, responsable du département sécurité alimentaire et moyens d’existence pour Action contre la Faim, « dans un contexte d’urgence, nous savons que les transferts monétaires sont le meilleur moyen de combler les besoins immédiats des personnes qui sont affectées par la sécheresse – notamment pour les aider à se procurer de la nourriture. »

Effectivement, les interventions basées sur le transfert monétaire, ont pour objectif d’augmenter le pouvoir d’achat des personnes. En Somalie, Action contre la Faim fait du transfert monétaire inconditionnel et sans restriction. Les personnes reçoivent l’argent sans contrepartie et sans aucune obligation d’utiliser le montant pour des achats spécifiques.

 

 

transfert monétaire

« Quand les familles atteignent les camps de déplacés internes, elles sont dans de très mauvaises conditions » explique Mohamed Haret, coordinateur terrain à Mogadiscio,  « affaiblies par le manque de nourriture dans leurs régions d’origine, elles ont désespérément besoin d’assistance alimentaire. D’autant plus qu’aucune aide ne leur a été fournie entre temps. »

 

Le montant de transfert varie entre 70 et 130 dollars par mois selon le lieu de l’intervention. Pour s’assurer que l’aide soit adéquate, le montant est calculé sur le panier minimum de dépense des ménages et aligné sur les prix du marché local. Le montant couvre de 60 à 80% du panier minimum de dépense des ménages. La crise empirant, les prix augmentent de semaine en semaine.

A chaque endroit, Action contre la Faim met en place des comités. Composés de membres représentant la communauté, ils sélectionnent les personnes qui recevront l’aide sur des critères de vulnérabilité. Les équipes de l’organisation vérifient la sélection et enregistrent les bénéficiaires. A posteriori, un suivi est réalisé sur l’usage des fonds.

« Le transfert monétaire est un moyen temporaire pour les personnes de retrouver de l’estime de soi et de la dignité. Ces gens, qui n’ont eu aucun autre choix que de laisser tout derrière eux pour rechercher de l’aide humanitaire, regagnent à nouveau le pouvoir de faire des décisions et des choix. Ils se sentent plus en confiance pour gérer des situations de stress » conclut Ahmed, « nous voulons que ces familles aient à nouveau prise sur leurs vies. De plus, l’apport monétaire va stimuler le marché et l’économie locaux et favoriser le rétablissement des conditions de vie des Somaliens. »

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.