Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

bénévole communautaire - Pérou © Lys Arango pour Action contre la Faim

À la Une

Les bénévoles communautaire : des acteurs clés contre la malnutrition

Qu’est-ce qu’un bénévole communautaire ?

Dans de nombreux pays, il n’est pas rare de trouver des villages situés loin de la ville et de ses commodités. L’isolement de ces communautés les empêche d’accéder facilement aux soins, aux centres de santé ou même à l’information.

Loin de tout, les populations sont exposées aux risques de la malnutrition et à d’autres maladies qui peuvent, si elles ne sont pas traitées, avoir des conséquences graves sur la santé des femmes et des enfants de moins de 5 ans en particulier.

Action contre la Faim forme des femmes et des hommes au rôle de bénévole communautaire de santé pour qu’ils puissent dépister et traiter la malnutrition directement dans leur communauté. Nous identifions ceux qui ont un rôle important dans leur communauté, ainsi les habitants les connaissent et leur font confiance.

 

 

Ils se déplacent directement dans les communautés reculées afin de diffuser les connaissances sur la malnutrition et d’informer les parents sur les causes et les dangers de la maladie. Ce partage de connaissances et de bonnes pratiques est primordial pour faire baisser les taux de malnutrition et pouvoir dépister les enfants à temps avant que leur état ne s’aggrave.

Ils sont formés aux différentes causes de la sous-nutrition, sont capables d’en détecter les symptômes et de les traiter lorsque la maladie n’est pas trop avancée. Une fois dépisté, l’enfant peut être traité directement chez lui. Le bénévole approvisionne la famille en pâte à base d’arachides mélangée à des médicaments. Cette pâte permet à l’enfant de retrouver des nutriments afin de guérir petit à petit.

 

 

Ensuite, les bénévoles communautaires assurent le suivi médical. Si l’état de l’enfant est trop grave et qu’il nécessite des soins plus importants, les bénévoles orientent la famille vers le centre de santé le plus proche.

Norma Revate - bénévole communautaire - Pérou © Lys Arango pour Action contre la Faim

Devenir bénévole communautaire

Santiago de Lucanamarca au Pérou est un quartier 2 675 habitants. Un enfant sur trois souffre de malnutrition chronique et un sur deux d’anémie. Depuis 2017, Action contre la Faim met en place des mesures pour faire descendre ces chiffres alarmants. 40 bénévoles en santé ont été formés pour prévenir, détecter et traiter les cas de malnutrition.

Norma Revate Chaupin, 32 ans et 3 enfants, est devenue la mère modèle de Lucanamarca. Lorsque sa petite fille est tombée malade, elle a eu peur et ne savait pas comment l’aider. « Je ne savais pas ce qui n’allait pas chez elle, elle était apathique et n’avait pas d’énergie. J’ai essayé mille choses, mais elle ne s’améliorait pas, alors un jour, mon mari et moi l’avons portée au centre de santé« , explique Norma. « On a constaté qu’elle était anémique. J’étais tellement effrayée. J’ai fait tous ce que le médecin m’a dit pour la guérir », raconte la jeune mère.

Le rétablissement de la jeune fille a été impressionnant et rapide. Sa famille a bénéficié du soutien d’Action contre la Faim pour améliorer son jardin et construire des cabanes pour l’élevage des lapins. Son mari était si reconnaissant qu’il a décidé de s’impliquer encore plus dans la communauté et est maintenant un bénévole de santé communautaire. Il travaille quelques jours par semaine en tant que volontaire et rend visite aux familles ayant des enfants de moins de cinq ans pour identifier les cas de malnutrition et d’anémie et les orienter vers le centre de santé afin qu’ils puissent commencer leur rétablissement le plus rapidement possible.

« Nous avons eu de la chance et nous voulons maintenant contribuer à sensibiliser d’autres familles à la nécessité de maintenir leurs enfants en bonne condition nutritionnelle« , conclut Norma avec un grand sourire.

"Nous avons eu de la chance et nous voulons maintenant contribuer à sensibiliser d'autres familles à la nécessité de maintenir leurs enfants en bonne condition nutritionnelle"
Norma Revate - bénévole communautaire - Pérou
Norma Revate Chaupin
Pérou

Des interventions essentielles pour vaincre la malnutrition

« Cet enfant aurait pu mourir » déclare Gladys Mwarania. « Si je n’étais pas venue ici, la petite aurait pu mourir ». Dans la zone rurale du comté d’Isiolo au Kenya, Esther vit avec son mari et leurs 3 enfants. Quand Promise, âgée de 3 ans, est tombée malade, sa mère n’avait pas les moyens de se rendre au centre de santé. « Je n’arrêtais pas de me dire : demain ma fille ira mieux » confie Esther.

Elle a eu la chance d’avoir Gladys comme voisine. Gladys est bénévole de santé communautaire formée non seulement pour détecter les cas de malnutrition, diarrhée, pneumonie, malaria, mais également pour les traiter. Dans ce cas précis, Gladys a ausculté l’enfant et après avoir confirmé qu’elle souffrait de diarrhée et de déshydratation, a fourni un traitement adapté. « Deux jours après la petite allait beaucoup mieux » se réjouit Gladys.

« Je viens maintenant deux fois par semaine pour surveiller son état et faire en sorte qu’il continue de s’améliorer. Si elle rechute, je la mettrais en contact avec un hôpital, mais au moins maintenant elle a un suivi, nous pouvons donc supposer qu’elle est hors de danger ».

Kenya © Lys Arango pour Action contre la Faim

Agir au plus près de la population, une vraie vocation

Au Mali, près de 2 millions de personnes ont besoin d’assistance humanitaire. Les conflits et la crise alimentaire généralisée dans la région du Sahel ont poussé des centaines de milliers de familles à trouver refuge dans les pays limitrophes. Le quotidien des populations est difficile à vivre. Il l’est encore plus lorsque les centres de santé privent un grand nombre d’enfants malnutris des soins dont ils ont besoin.

 

Hawa Coulibaly a 30 ans, elle est bénévole communautaire à nos côtés et a installé sa clinique dans son village pour venir en aide aux habitants de Kourougue. Elle dépiste et soigne les enfants atteint de malnutrition. Une partie de son rôle est aussi de sensibiliser les parents sur les bonnes pratiques d’hygiène et comment prévenir la malnutrition.

« On parle de planning familial, de malaria et d’autres maladies ainsi que de l’importance de l’hygiène et des vaccins.  dit Hawa.

"Avant de venir ici on ne savait presque rien sur la malnutrition ni sur la santé "
ML_NUT_2018_TobyMadden_165
Hawa Coulibaly
Mali

Comme Norma, Gladys et Hawa, de nombreux bénévoles communautaires sont des femmes qui agissent pour lutter contre la sous-alimentation. Le partage de connaissances et des bonnes pratiques sur l’alimentation et l’hygiène permettent aux femmes de s’émanciper et d’être actrices de la lutte contre la faim.

Grâce aux bénévoles communautaire de santé, des femmes et des enfants reçoivent des soins et sont sensibiliser aux bonnes pratiques en matière d’alimentation, d’hygiène et d’eau potable. Cette alternative permet de mettre fin à la barrière culturelle ou linguistique entre certains médecins de nos centres de santé et les patients.  

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.