Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

canaan_130810__92-1.jpg

À la Une

Haïti

La diversification alimentaire pour prévenir la malnutrition

canaan_130810__92-1.jpg

Dégradation de la situation nutritionnelle des enfants

 

Haïti n’est pas dans une situation de crise nutritionnelle, mais les enquêtes menées par ACF dans tout le pays depuis 2008 montrent qu’il faut rester vigilant. En Artibonite ou dans le Nord-Ouest, 5% des enfants sont atteints de malnutrition aiguë globale, ce qui représente plusieurs milliers d’enfants. La malnutrition chronique touche 30% des enfants de moins de 5 ans dans le pays. Les conséquences de la malnutrition qu’elle soit chronique ou aiguë sont très souvent irrémédiables : retard de croissance, retard mental ou de développement, un tiers des décès infantiles sont liés à la malnutrition.

A Port-au-Prince, depuis le mois de juillet ACF constate une augmentation des enfants à risque de malnutrition, qui concerne maintenant plus de 16% des enfants sur lesquelles ont porté ces évaluations. La malnutrition aiguë globale monte quand à elle désormais à près de 10%.

 

Prévenir la malnutrition par l’information

La majorité de la population ne dispose que de très peu d’information sur la malnutrition aiguë, l’importance d’une prise en charge médicale, et les pratiques adéquates d’allaitement et d’alimentation. En termes de diversité alimentaire, les propos recueillis auprès de la population montrent que les habitants n’y accordent souvent que peu d’importance, et évoquent avant tout le riz comme un besoin prioritaire. Or, en mangeant il ne s’agit pas que de se nourrir mais d’apporter au corps tout ce dont il a besoin pour rester en bonne santé. Face à cela, les équipes nutritionnelles d’ACF lancent une campagne de sensibilisation sur la nutrition. « Durant toute cette semaine, des jeux, des pièces de théâtre, et de démonstrations culinaires expliqueront à la population dans les sites d’interventions d’ACF et sur des marchés, les principes d’une bonne nutrition : bien manger c’est répondre aux besoins du corps pour être en bonne santé. » explique Roselyne Monin, Coordinatrice Médico-nutritionnelle en Haiti.

 

Une intervention globale pour s’attaquer aux différentes causes de la malnutrition

Les causes de la malnutrition sont multiples : des pratiques de soins non adéquates en particulier durant la période d’allaitement et de sevrage, une alimentation insuffisante en quantité et en qualité, et un environnement sanitaire non satisfaisant permettant l’émergence de maladies liées à l’eau et à l’hygiène. En plus de traiter les personnes atteintes, – ce que fait ACF dans une douzaine de sites de Port-au-Prince-, il faut agir sur toutes ces causes pour réussir à prévenir la malnutrition et ses conséquences. C’est pourquoi, ACF approvisionne en eau potable plus de 250 000 personnes sur Port-au-Prince, que plus de 1000 latrines et douches ont été installées, et que des vastes opérations « d’Argent contre travail » sont notamment en place pour soutenir économiquement les personnes les plus vulnérables.

 

9 mois d’intervention à Port au Prince en quelques chiffres…

Depuis le 12 janvier, les programmes mis en oeuvre par ACF ont permis d’aider plus de 800 000 personnes (certaines personnes pouvant bénéficier de plusieurs programmes)

 

  • Accès à l’eau potable :

Plus de 3 millions de litres d’eau potable distribués chaque jour grâce à 72 camions citernes

Près de 300 000 personnes servies chaque jour en eau potable

181 points de distribution d’eau approvisionnés

 

  • Assainissement et hygiène:

Près de 900 latrines aménagées de stations de lavage des mains et 152 douches bénéficient à près de 90 000 personnes.

Nettoyage communautaire, mise en place de poubelle, séances de sensibilisation à l’hygiène

 

  • Nutrition et psychosocial :

9 programmes de traitement ambulatoire de la malnutrition aigue sévère

2 tentes de lait ont permis de distribuer du Lait Artificiel Nutritionnel Prêt à l’Emploi à 103 enfants sans possibilité d’allaitement maternel.

4 tentes dédiées au soutien psychologique accueillent les personnes en détresse

13 tentes « maman-bébé » de soutien à l’allaitement ont suivi près de 5000 personnes depuis le séisme de janvier à août.

 

  • Sécurité alimentaire, distributions et soutien économique :

Près de 16 000 kits de première nécessité distribués (couvertures, bâches, savons, …).

15 000 personnes ont bénéficié des programmes « Argent contre travail »

1309 personnes dans l’incapacité de travailler ont reçu 86 394€ en donations directes d’argent (total depuis le séisme : près de 5000 personnes)

Plus de 47 000 rations de compléments alimentaires hautement protéinés distribués jusqu’en juillet.

43 447 lots de « Coupons de Nourriture Fraiche » représentant plus d’un million d’euros en valeur marchande distribués à 15 000 familles de mai à juillet.

 

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.