Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

electricity_repair-1.jpg

À la Une

Indonésie

ACF vient en aide aux déplacés qui ont tout à reconstruire

electricity_repair-1.jpg

Après une phase éruptive qui a fait 320 morts depuis la fin octobre, le Merapi s’est assagi, conduisant les autorités à lever presque intégralement l’alerte autour du volcan. Pourtant, la vie est bien loin d’être revenue à la normale pour les habitants de cette région densément peuplée du centre de l’île de Java. Des milliers d’entre eux, notamment les 80,000 personnes qui habitaient le plus près du volcan et ne pourront retourner chez elles, vivent encore dans des camps. D’autres ont déjà regagné leurs villages, découvrant leurs foyers et leurs exploitations agricoles dévastés : les nuées de cendres ont ravagé les cultures, les coulées envahi les maisons.

Prévenir et détecter la malnutrition

Pour faire face à la situation, Action contre la Faim a lancé un programme à deux volets. D’une part, avec le soutien du Ministère des Affaires étrangères français, elle intervient dans les camps de déplacés où elle mène un programme de surveillance nutritionnelle infantile. Dans ce but, l’organisation forme du personnel local à la détection de la malnutrition chez les enfants. Elle a aussi mis en place des « coins – allaitement » (breastfeeding corners), zones réservées aux femmes allaitantes qui peuvent y nourrir leur enfant. Ce dispositif est important pour la prévention de la malnutrition car la promiscuité et l’absence d’intimité dans les camps de déplacés, conjugués à l’épuisement ou au trauma, peuvent générer des difficultés ou même un arrêt de l’allaitement.

 

Aider à la reconstruction

Parallèlement, Action contre la Faim, soutenu par la Coopération espagnole, lance un programme d’aide à la reconstruction pour quelque 1200 familles qui ont perdu leur maison ou leurs moyens de production. « Depuis leur retour, communautés et habitants se sont organisés pour déblayer les routes, les habitations et remettre en état les infrastructures, explique Fabrice Carbonne, responsable à Paris des programmes menés en Indonésie par Action contre la Faim. Le problème, poursuit-il, c’est qu’il leur manque le matériel nécessaire pour pouvoir remettre rapidement en état leurs maisons comme leurs biens de production. De ce fait, notre programme comprend des distributions de kits de nettoyage, d’outils agricoles, de semences, mais aussi de tuyaux en PVC ou de pioches pour pouvoir réparer les canalisation endommagées. Comme la pisciculture est une activité répandue dans la région, nous leur procurons également du matériel piscicole et des poissons d’élevage. Bref : c’est un programme qui vise à rendre le plus rapidement possible leur autonomie à ces populations fragilisées. »

Contacts presse : Christina Lionnet 01.43.35.82.37 clionnet@actioncontrelafaim.orgJulia Belusa 01.43.35.82.22 jbelusa@actioncontrelafaim.orgContact urgence et jours fériés : 06 70 01 58 43 / 06 70 01 58 34

Restez informés de nos dernières nouvelles

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Politique de confidentialité

J'accepte