Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

haiti-1.png

À la Une

Haïti

la sécheresse et l'insécurité alimentaire en ballotage

haiti-1.png

Le premier tour des élections législatives, organisé dimanche 9 août, était donc le premier scrutin depuis l’arrivée au pouvoir du président Michel Martelly en mai 2011. Si le conseil électoral s’est dit « globalement satisfait » de ce premier tour, des incidents sporadiques et des retards ont pourtant ponctué l’événement, qui s’est déroulé dans un contexte de mécontentement social grandissant.

Cinq années sont passées depuis le séisme du 12 janvier 2010 qui a ravagé Port-au-Prince et tué plus de 230 000 personnes. Aujourd’hui, 60 000 personnes déplacées vivent encore dans des camps, contre 1,5 million au moment du tremblement de terre. Ces chiffres font figure de progrès, même si des questions se posent actuellement quant aux conditions de vie et à l’avenir de ces personnes. Par ailleurs, 6 millions d’Haïtiens, soit près de 60% de la population, vivent sous le seuil de pauvreté avec un accès très réduit aux services de base. L’accès à l’eau potable en milieu urbain est aussi alarmant, avec plus d’un tiers de la population toujours privé d’infrastructures en eau adéquates, suite notamment à leur dégradation progressive. Cette situation déjà inquiétante a été exacerbée après le tremblement de terre dans les zones touchées, dont la zone de Port-au-Prince. Si les destructions et les besoins ont été criants dans la capitale haïtienne au moment du séisme, des progrès ont été fait en termes de relogement et de reconstruction.

Ces progrès ne doivent pourtant pas faire oublier l’extrême vulnérabilité du reste du pays. Malgré une amélioration de l’accès à l’eau en milieu rural (47% de la population couverte en 2014) et une augmentation du nombre de personnes ayant accès à des infrastructures d’assainissement (28% de la population en 2014 contre 17% en 2010), l’amélioration de l’accès aux services de base reste cruciale dans ces zones.

 

Le dossier de presse : 

 

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.