Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

somalie-nutrition-acf-damienguerchois-1.jpg

À la Une

Éradication de la faim d'ici 2030

la réussite des objectifs est compromis

somalie-nutrition-acf-damienguerchois-1.jpg

D’après la dernière étude rédigée par le Réseau d’analystes régionaux inter-agences (IARAN) et commandée par Action contre la Faim, l’augmentation du nombre de conflits dans le monde et l’impact dévastateur du changement climatique, menacent tout progrès significatif d’ici 2030.

 

"Les conflits et le changement climatique sont clairement des facteurs aggravants de l’insécurité alimentaire aiguë dont nous sommes actuellement témoins. Ils freinent les efforts menés pour lutter contre la faim"
Véronique Andrieux
directrice générale d’Action contre la Faim, Paris

L’année 2017 est l’année où quatre crises alimentaires majeures au Nigeria, en Somalie, au Soudan du Sud et au Yémen ont été à l’origine de la pire crise humanitaire mondiale depuis 1945, touchant près de 30 millions de personnes et ramenant le spectre de possibles famines.

« Nous espérons que d’ici 2030, nous ne serons plus confrontés à de telles crises alimentaires, mais notre rapport montre que des efforts beaucoup plus intégrés et prenant en compte de manière globale la problématique de la faim doivent être mis en place », ajoute Véronique Andrieux.

Le dernier rapport de l’IARAN, « Les perspectives de la faim, une analyse de scénarios des divers facteurs de la faim d’ici à 2030 », expose en effet plusieurs scénarios avec des trajectoires variées, des plus optimistes aux plus sombres. Le rapport démontre aussi que des programmes d’engagements multidimensionnels et ciblés sur les facteurs clés de la faim doivent être mis en place maintenant pour atteindre des résultats substantiels d’ici 2030.

Dans ce cadre, Action contre la Faim recommande aux bailleurs et gouvernements internationaux des pays développés d’augmenter sur le long terme aussi bien leurs financements humanitaires que leurs soutiens aux petits agriculteurs, et aux stratégies d’atténuation et d’adaptation au changement climatique.

 


Contact presse:

Mathieu Fortoul – Attaché de presse
mfortoul@actioncontrelafaim.org – 01 70 84 72 29

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.