Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

®DamienGuerchois-Somalie_56_-SOM-2007-07-26-1024x685 ®Damien Guerchois
pour Action contre la Faim

À la Une

Eau, assainissement et hygiène

des composantes essentielles de la lutte contre la sous-nutrition

Ce manque d’accès à la WASH* a également des conséquences sur la sous-nutrition. Pour faire face à cela, Action contre la Faim travaille à l’amélioration de l’accès à l’eau, l’assainissement et la promotion de l’hygiène.

Claire Gaillardou nous explique son métier

Claire est Référente technique opérationnelle « Eau assainissement et hygiène » et « Gestion de risques de désastres » pour l’Afrique centrale et de l’ouest. « Je travaille pour Action contre la Faim depuis 2009, aujourd’hui au siège mais sur le terrain pendant 6 ans au Burkina Faso et à Haïti. J’y ai travaillé comme responsable de programme puis de département WASH, puis experte en gestion des risques de catastrophes. J’ai travaillé sur des projets d’urgence telles que des inondations, le choléra, des séismes, la sécheresse. Géographe de formation, spécialisée dans les milieux arides, je suis passée par l’institut Bioforce pour une formation de technicienne hydraulique et un cursus Sciences Po en coopération internationale et développement ». En tant que RTO, la plus grande partie de son travail consiste à aider les missions pendant les différentes phases de leurs projets : analyse des besoins, mise en œuvre des réponses et évaluation.

En parallèle, Claire travaille avec la Direction Expertise et Plaidoyer d’Action contre la Faim. Chaque année, elle travaille à ce que les sujets de la sous-nutrition et la WASH soient portés par des instances nationales ou internationales.

eau-assainissement-hygiène-afrique-nutrition

© Véronique Burger

Comment Action contre la Faim soutient les populations en milieu urbain

Au Burkina Faso, à Ouagadougou, certaines populations de quartiers délaissés n’ont pas d’accès à l’assainissement. Action contre la Faim travaille dans ces périphéries de grandes villes pour offrir un accès à l’assainissement. Ces quartiers étant très sujets aux inondations, Action contre la Faim sensibilise également à la gestion des risques liés à ces phénomènes. Action contre la Faim travaille également sur des projets d’assainissement écologique. Nos équipes mettent en place des toilettes dont les déchets sont réutilisables, par exemple dans des jardins potagers. La création de ces jardins potagers offre une diversification alimentaire aux populations vivant dans ces zones en périphérie des villes.

En Côte d’Ivoire, à Abidjan, nos équipes portent un programme de prévention et de sensibilisation aux pratiques d’hygiènes afin de lutter contre Ebola. Ce virus se transmet  à travers des fluides tels que le sang, la salive, la sueur, etc… La meilleure manière d’empêcher la transmission est d’éviter le contact avec l’un de ces fluides ou avec n’importe quelle atmosphère contaminée par ces liquides. Il est donc primordial d’avoir de bonnes pratiques d’hygiène et notamment de se laver les mains régulièrement pour éviter la contamination d’humain à humain.  Un accès à l’eau ainsi que la distribution de kits d’hygiène sont donc nécessaires pour se protéger du virus. Action contre la Faim travaille en partenariat avec d’autres organisations pour identifier les personnes les plus vulnérables et leur faire bénéficier d’un accès à l’eau.

En République Centrafricaine, Action contre la Faim fournit une réponse d’urgence aux besoins basiques  des populations affectées par les violences. À Bangui et Bossangoa, nos équipes assurent un accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène. Nos interventions couvrent par exemple la gestion des déchets, la construction de toilettes et de douches et la distribution de kits d’hygiène.

Afin d’intensifier la lutte contre la sous-nutrition, il est donc primordial que le financement des opérations en eau assainissement et hygiène soit favorisé. La sous-nutrition d’un enfant sur deux est liée aux maladies hydriques et à un environnement insalubre. La WASH représente donc un enjeu important pour assurer la sécurité nutritionnelle des populations.


*Water Sanitation and Hygiene = Eau, assainissement et hygiène

Restez informés de nos dernières nouvelles