Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

acf_afgha_day_kundi_2006__5___small-1.jpg

À la Une

Afghanistan

De la sécheresse à la désertification, distributions de nourriture à l'approche de l'hiver

acf_afgha_day_kundi_2006__5___small-1.jpg

Sécheresses à répétition ou désertification ?

Inondations, tremblements de terre, cycles de sécheresse voire phénomènes de désertification… Depuis plusieurs années, des catastrophes naturelles sévissent périodiquement en Afghanistan.

Parmi ces dernières, c’est la sécheresse qui, depuis maintenant 8 ans, a les effets les plus catastrophiques sur les populations du Centre et du Sud de l’Afghanistan. Aléas météorologiques, processus de désertification ou changement climatique, des études sont en cours pour qualifier ce phénomène mais les chiffres sont là : 2.5 millions de personnes risquent d’être affectées, auxquelles s’ajoutent 6.5 millions d’Afghans déjà en situation d’insécurité alimentaire.

 

Des populations vulnérables

On sait d’ores et déjà que les populations les plus vulnérables n’auront pas assez de nourriture pour passer l’hiver. Elles développeront alors des mécanismes de survie pouvant les plonger encore plus profondément dans le cercle vicieux de la vulnérabilité. Face au manque d’eau, les populations auront tendance à se tourner vers des sources contaminées et impropres à la consommation. Sans revenus, elles s’endetteront massivement pour se nourrir. Enfin, l’enclavement et l’absence d’infrastructures adaptées rendent ces populations totalement démunies et dépendantes d’une aide extérieure.

 

Une réponse urgente

Les équipes d’Action contre la Faim en partenariat avec ECHO renouvellent leur programme de distributions alimentaires dans la province de Day Kundi (centre du pays) : mi novembre, des distributions de nourriture et de semences sont mises en place au profit des ménages les plus vulnérables (soit environ 30 000 personnes). Les bénéficiaires recevront en moyenne 75kg de semences de blé, 500g de semences de légumes, 150 kg d’engrais (pour les prochaines récoltes), et des céréales, de l’huile, du sel et des légumineuses afin de surmonter la période hivernale. Alors que la zone se fermera à l’extérieur à cause de la neige à partir du mois de décembre, ces distributions seront leur unique moyen d’avoir accès à la nourriture durant l’hiver. Au printemps prochain des programmes de « travail contre rétribution » seront également mis en place à travers la construction de routes pour participer au désenclavement la zone. Par ailleurs, des activités d’accès à l’eau potable (construction de puits) et de diversification agricole sont en cours.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.