Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

dist-1.jpg

À la Une

Yémen

Au Yémen, ACF travaille avec les services postaux

dist-1.jpg

Dans ce pays où l’on compte jusqu’à 45% de la population en insécurité alimentaire (source PAM), la première étape de ce projet a consisté à définir la typologie des familles les plus fragiles susceptibles de bénéficier de ce projet. Pour ce faire, ACF s’est tournée vers le Fonds d’Aide Sociale yéménite qui a fourni une liste de 900 foyers susceptibles de bénéficier de cette aide dans le gouvernorat d’Hodeïdah.

 

Les listes de  bénéficiaires ont été croisées et vérifiées conjointement avec le Fonds d’Aide Sociale, les chefs des communautés ainsi que les autorités locales afin de s’assurer que les familles ciblées correspondaient bien aux critères de sélection d’Action Contre la Faim.

 

Ce sont finalement 711 foyers qui ont bénéficié du programme d’ACF. Chaque famille a reçu 3 coupons correspondant aux  trois mois de durée de l’opération. Le montant d’aide mensuelle apporté à chaque foyer s’élèvait à 11.000 Rials yéménites (YER) par mois, soit 39 euros.

 

 

C’est à ce moment que les services postaux yéménites sont rentrés en jeu. Leurs équipes de terrain se sont déplacées dans les villages afin d’assurer la distribution,  au plus proche des bénéficiaires, avec un temps de trajet maximum mesuré de 30 minutes par ménages (Source : ACF Post Distribution Monitoring). Les équipes d’ACF étaient également présentes et ont ainsi pu observer les bonnes conditions de réalisation de l’opération Ce processus a permis la vérification par les services postaux que les bénéficiaires figuraient bien sur les listes, ces derniers signant ensuite un registre afin de garantir la bonne réception des fonds.

 

Les résultats préliminaires des enquêtes qui ont suivi la distribution ont montré que 86% des fonds reçus ont servi à l’achat de nourriture pour le ménage, les 14% restant ayant été majoritairement dédiés aux dépenses de santé et aux remboursements de crédits. De plus, il a été mesuré que l’argent reçu représentait entre 55 et 100 % du revenu total des ménages durant les 3 mois de distribution.

 

Fort de cette première expérience, ACF continue de s’engager auprès des ménages vulnérables dans les gouvernorats de Hodeïdah et Hajah, avec un 2ème cycle de support financier prévu pour 2013, ainsi qu’en appuyant le développement d’activités agricoles et/ou génératrices de revenus pour renforcer sur le long terme la résilience des ménages.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.