Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

reuters-georgina_cranson_4-1.jpg

À la Une

Kenya

Appel à une solution politique pour contenir la crise humanitaire

reuters-georgina_cranson_4-1.jpg

L’instabilité liée aux résultats des élections kenyanes continue de perturber la capitale et de menacer les populations les plus vulnérables en limitant l’accès à l’eau et à la nourriture.

Les activités d’urgence à Nairobi, Nakuru, Mandera et Garissa

L’aide humanitaire d’ACF s’est intensifiée après une rapide évaluation indiquant des besoins très importants dans les quartiers pauvres de Nairobi et parmi les personnes déplacés à Nakuru. Les personnes déplacées se sont réfugiées dans des stades et des bâtiments publics et n’ont pas l’intention dans l’immédiat de quitter les centres de regroupement.

Face à cela et en renforçant ses programmes avec l’arrivée d’experts supplémentaires en eau et assainissement, en nutrition et en logistique, l’aide humanitaire d’ACF s’est concentrée sur :

  • La distribution de kits de première nécessité : 3 500 kits ont ainsi été distribués à ce jour (comprenant du savon, ustensiles de cuisine, bâches, jerricanes, etc.)
  • L’assainissement : beaucoup de personnes ont besoin de produits d’hygiène pour améliorer leurs conditions précaires d’hygiène à l’heure actuelle (latrines, douches, des aires de lavage, session de promotion de l’hygiène, etc.)
  • L’approvisionnement en eau potable avec un effort tout particulier pour son acheminement régulier (trois fois par jour) et pour l’amélioration structurelle des réseaux d’eau existant, là où cela est nécessaire
  • Une surveillance nutritionnelle, éducation à la santé.

Si la santé et la nutrition ne semblent pas pour le moment les principales préoccupations humanitaires à Nairobi, les équipes d’Action contre la Faim surveillent de près toute évolution. Les dépistages nutritionnels en cours effectués dans la capitale ont détecté 200 enfants souffrant de malnutrition modérée. L’assainissement est le besoin humanitaire le plus pressant dans ces zones, et notre équipe sur le terrain travaille en étroite collaboration avec les autres organisations sur place pour répondre aux besoins. 30 000 personnes devraient ainsi bénéficier du soutien d’ACF dans les trois prochains mois. Cette aide pourrait bien sûr évoluer en fonction des enquêtes en cours et de l’évolution la situation sur place.

 

L’eau, l’assainissement et la nutrition sont des problèmes majeurs à Mandera et Garissa (Est du Kenya) où des enfants atteints de malnutrition sévère et modérée ont été admis dans nos programmes de nutrition thérapeutique dans des proportions bien plus importantes qu’à l’accoutumée. Les missions d’ACF sur l’ensemble de la zone viennent déjà en aide à plus de 60 000 personnes, mais des besoins additionnels se font déjà sentir alors que nos équipes sont au maximum de leur mobilisation et que le Kenya fait face à une multitude de crises sur de nombreux fronts (sécheresses, risques climatiques, crise économique, etc.)
ACF s’inquiète du manque de réel progrès politique et craint que la crise humanitaire devienne rapidement hors de contrôle, entraînant une plus grande insécurité ainsi que de nombreux affrontements urbains entre les manifestants et les forces de police. Cette crise demande une solution politique urgente.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.