Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

logo_action_contre_la_faim-212.png

À la Une

Jordanie

ACTION CONTRE LA FAIM DÉBLOQUE UNE AIDE FINANCIÈRE D’URGENCE POUR LES RÉFUGIÉS SYRIENS EN JORDANIE

logo_action_contre_la_faim-212.png

Chaque famille bénéficiaire du programme a reçu une carte bancaire pré-chargée dont le montant diffère en fonction de deux critères : le nombre de personnes dans le foyer et le fait que ces familles aient bénéficié d’une aide similaire par le passé. Le montant de l’aide s’élève à 73JOD (92 euros) par personne pour les nouveaux bénéficiaires et à 48JOD (60euros) par personne pour celles en ayant déjà bénéficié. Ce soutien est particulièrement important durant la période hivernale en raison des coûts supplémentaires qu’elle implique pour des foyers aux ressources déjà limitées. Il permet notamment aux familles d’acheter un chauffage, du combustible ou encore des vêtements chauds. Action contre la Faim a mené ce programme dans le gouvernorat d’Irbid qui accueille la deuxième plus large communauté de réfugiés syriens vivant hors des camps en Jordanie*.

La nécessité d’une réponse adaptée aux besoins

Les évaluations menées par Action contre la Faim et d’autres organisations ont  permis de mesurer les limites des capacités financières des foyers syriens et jordaniens les plus vulnérables. Les familles ne sont plus en mesure de subvenir à leur besoins de base comme en témoigne Fatima, une réfugiée syrienne de 24 ans originaire de Dara’a : « J’ai près de 1000 JOD (1263 euros) de dette. Je suis obligée de retarder mes paiements et quand je reçois de l’aide, j’en utilise une partie pour rembourser mes dettes, mais ça ne s’arrête jamais ». Grâce au soutien financier d’ACF, Fatima a pu acheter des vêtements pour ses enfants et payer son loyer mais comme elle, de nombreux réfugiés ont fait part de leurs difficultés croissantes à subvenir aux besoins les plus basiques.

Dans ces conditions, les familles tentent de faire des économies et de gagner de l’argent par tous les moyens comme l’explique Arnaud Phipps, directeur des opérations d’ACF en Jordanie : « cela peut passer par une réduction du nombre de repas, une accumulation de dettes auprès de proches et de magasins, du travail infantile, des mariages précoces, l’arrêt des traitements médicaux, du travail forcé ou des évictions. Durant la période hivernale, la situation est encore plus délicate pour les foyers les plus vulnérables ».

Action contre la Faim travaille en Jordanie dans le camp de réfugiés d’Azraq et auprès des communautés hôtes afin de venir en aide aux populations les plus vulnérables, notamment à travers des activités en eau, assainissement et hygiène ainsi que du soutien financier.

*(143,448 personnes soit 23% de la population du gouvernorat).


Contacts presse :

Florian Seriex 
+962 778 367 673 – fseriex@me.acfspain.org

Julia Belusa 
+33 1 43 35 82 22 – jbelusa@actioncontrelafaim.org

Restez informés de nos dernières nouvelles

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Politique de confidentialité

J'accepte