Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

code_divoire-1.jpg

À la Une

Action contre la Faim appuie le plan de riposte du Programme National de Nutrition (PNN) pour lutter contre la malnutrition

code_divoire-1.jpg

Les provinces ou départements concernés sont essentiellement agricoles avec des cultures de rentes telles le coton ou l’anacarde, et des cultures vivrières comme le mais, le riz, le sorgho, le mil, le fonio ou encore le gombo. Ces cultures ont été particulièrement affectée par une accumulation de facteurs qui ont aggravé la pauvreté des ménages : déstructuration de la filière du coton avec une chute des prix, désorganisation de la filière d’anacarde (principale culture de rente alternative au coton), faibles rendements des terres, manque de moyens pour acheter des engrais, mauvaise qualité des semences, forte mortalité des boeufs attelés, mauvaises récoltes dues aux irrégularités pluviométriques, hausse des prix des denrées alimentaires, etc.

A ces facteurs, s’ajoute la difficulté d’accès aux soins pour les ménages les plus vulnérables. Les coûts de ces soins sont d’abord trop élevés mais les structures existantes manquent aussi cruellement de personnels, notamment dans la prise en charge de la malnutrition aigüe.

Face à cette situation, le PNN a mis en place un plan de riposte. Dans ce cadre, ACF lance un programme d’appui au plan de riposte du PNN avec le soutien d’ECHO (Commission Européenne – Direction Générale de l’aide humanitaire), dans les provinces de Savanes et Denguelé, dans les départements de Korhogo, Tengrela et Odienné.

Ce projet se déroulera du 1er décembre 2008 au 30 juin 2009. Il s’agira pour les équipes d’Action contre la Faim d’appuyer les efforts du PNN -en étroite collaboration avec les autorités sanitaires de ces régions- dans la mise en place d’une prévention et d’une prise en charge de la malnutrition aigüe plus accessible et de meilleure qualité. Ceci s’effectuera notamment à travers des formations, des actions préventives, le dépistage au sein de la communauté et la mise en place du traitement ambulatoire. Ce programme se mettra en place dans les structures de santé gouvernementales des régions de Savanes et Denguélé.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.