Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

0706robertocristineivan-edit_1_1-1.jpg

À la Une

Soudan du Sud

ACF se déploie dans le sud de Juba pour protéger les familles du choléra

0706robertocristineivan-edit_1_1-1.jpg

Juba – 17 juin 2014.

 

John Jenis avait cinq enfants, il n’en a plus que quatre. Il y a une semaine, il a enterré son petit garçon de trois ans.  Tôt le matin, l’enfant montrait quelques signes de la maladie avant de décéder à l’hôpital de Juba quelques heures plus tard. « Je crois qu’il est tombé malade en jouant avec de l’eau croupie à côté de notre maison. Les enfants font toujours ça, même lorsque l’on tente de les en empêcher. Lorsque je suis à proximité, je peux les protéger mais si je suis au travail, ils sont même susceptibles de boire cette eau », explique John, ses quatre enfants autour de lui.

 

Depuis le début de l’épidémie de choléra il y a un mois, 1.720 cas ont été répertoriés et 37 se sont avérés mortels. Si le nombre total de cas s’est stabilisé, les enfants de 2 à 4 ans sont désormais les plus touchés, un vrai cauchemar pour les habitants du quartier. L’équipe d’Urgence Cholera travaille avec l’administration locale et les bénévoles afin de stopper l’épidémie et garantir l’accès au traitement pour les malades.

 

Les équipes d’ACF n’ont eu de cesse de se déplacer de communauté en communauté, sur les marchés, les écoles ou encore dans les restaurants afin de sensibiliser la population en leur indiquant quoi faire si l’un des leurs présente des signes de la maladie. Dans quatre quartiers particulièrement touchés, les équipes ont organisé des campagnes de sensibilisation en parallèle des distributions de kits d’hygiène. Une bonne connaissance des symptômes est primordiale pour que les familles puissent agir en conséquence. Deux jeunes enfants ont ainsi pu être sauvés, leurs parents s’étant immédiatement rendus à l’hôpital.

 

Le Docteur Rama Kalata Iata traite les patients atteints du choléra depuis l’apparition de la maladie. Il reconnait que « les gens savent désormais qu’il est préférable de se rendre immédiatement dans un centre de traitement pour le choléra dès qu’ils commencent à se sentir malades et nous allons continuer à diffuser des informations sur les bonnes pratiques à avoir en terme d’hygiène. » « Plus de 5.000 personnes ont été touchées via nos campagnes de sensibilisation et plus de 40 chefs de communautés ont été mobilisés pour faire passer nos messages, mettre en place des lieux d’accueil pour les malades et organiser les rites funéraires dans de bonnes conditions. »

 

Le nombre de nouveaux cas est resté stable la semaine passée mais le travail sera encore long. Huit nouvelles zones vont être couvertes par les équipes d’ACF, en support du conseil de quartier qui a pris la situation en main. Lorsque de nouveaux cas sont repérés, les bénévoles distribuent des kits d’hygiène aux familles, désinfectent les latrines et les espaces de vie si nécessaire tout en continuant le travail de sensibilisation. L’équipe d’Urgence Choléra travaille pour protéger les familles d’une maladie mortelle et continue d’augmenter son volume opérationnel.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.