Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

1-1.jpg

À la Une

ACF aide les éleveurs à passer l'hiver

1-1.jpg

Pour aider les éleveurs à passer l’hiver, Action contre la Faim a lancé un programme dans l’Ouest du pays. Reportage en images.

Jamais depuis 1976 un hiver n’avait été aussi froid en Mongolie. L’an dernier, le « dzüd » (terme mongole désignant un hiver long, enneigé et froid) et ses températures chutant jusqu’à – 58°C, succédant à un été très sec, ont été meurtriers, décimant le cheptel.

Dans ce pays où l’industrie minière représente le premier revenu national mais créé peu d’emplois, un tiers de la population vit de l’élevage. Cependant, « pendant des mois, en hiver, il n’y a pas de pâturage accessible, beaucoup d’éleveurs ne produisent pas assez de foin et n’ont pas assez d’argent pour en acheter, » témoigne Pauline Havet, chef de base à Uvs.

Pour aider les éleveurs à passer l’hiver, Action contre la Faim, soutenue par la Commission européenne (ECHO) et l’ambassade de France en Mongolie, a donc mené entre juillet en novembre 2010, un programme de soutien dans la province d’Uvs, à l’ouest du pays. Le principe : distribuer aux éleveurs, de façon ciblée en fonction des besoins et du cheptel de chacun, de la nourriture mais aussi du fourrage et des aliments pour les bêtes, par un système de « coupons ». Ces coupons étaient remis à la population sur plusieurs sites de distribution, afin d’éviter que la route soit trop longue et que le trajet occasionne des frais importants.

 

Un programme en plusieurs phases

Au mois de juillet, un bureau ACF a ainsi été ouvert à Ulaangom, « capitale » provinciale d’Uvs. Le mois suivant, la sélection des bénéficiaires mais aussi des fournisseurs a été menée afin de pouvoir procéder, les mois suivants, à la distribution des « coupons » échangeables contre de la nourriture ou du fourrage.

Près de 8000 habitants ont ainsi reçu de la nourriture. Au total, ce sont 357 tonnes de farine, 24 tonnes de riz ou encore 15800 litres d’huile, entre autres, qui ont été distribués, afin d’assurer que les bénéficiaires maintiennent un apport calorique suffisant.

1 000 foyers d’éleveurs ont aussi bénéficié de la distribution de du fourrage (1 894 tonnes au total) et de concentré alimentaire pour les bêtes (676 tonnes).

Enfin, afin de pouvoir identifier de manière juste les bénéficiaires du programme, expliquer clairement les critères de sélection et parer à d’éventuelles erreurs dans le « recensement » des bénéficiaires, Action contre la Faim a mis en place un « bureau de réclamation ». Une manière innovante d’associer les habitants au projet et de la sensibiliser à la démarche de l’association. Afin de diminuer la vulnérabilité économique des éleveurs à l’avenir, Action contre la Faim mène en parallèle une réflexion sur la diversification possible des activités sur le long terme.

 

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.