Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

Rencontres de la photographies d'Arles 2019 Binet pour Action contre la Faim Guillaume Binet pour Action contre la Faim

À la Une

Rencontres de la photographie d'Arles

40 ans d’action réunis dans un livre photographique

 

Cette année marque notre 40 ème année de lutte contre la faim. 40 ans de soins, de soutien, de résilience, de guérison. Notre combat nous concerne tous et vise à créer un monde sans faim. « C’est la raison pour laquelle nous n’abandonnons pas : depuis 40 ans, face à la permanence de l’immense injustice de la faim, notre combat, fait de milliers d’humbles victoires et de beaucoup de détermination, ne peut – ne doit – que redoubler de vigueur. » Pierre Micheletti Président d’Action contre la Faim.

A cette occasion nous avons organisé différents workshops autour de la photographie dans 4 de nos pays d’intervention : Côte d’Ivoire, en Jordanie, au Guatemala et au Bangladesh pour réunir toutes ces photographies témoignant de 40 ans d’action et d’histoires. Ce livre aura pour titre « Ce que je vois »; sa sortie est prévue pour octobre 2019 et à cette occasion nous organiserons une exposition des photographies du livre pendant plusieurs jours à Paris.

Les ateliers

Guillaume Binet photographe et co-fondateur de l’Agence MYOP a animé ces ateliers pour initier à la prise de vue photographique des bénéficiaires des programmes d’Action contre la Faim, des relais communautaires ou simplement des habitants des pays dans lesquels nous intervenons.

Ces ateliers ont duré 5 jours et l’objectif était de former différentes personnes à la photographie pour qu’elles puissent s’exprimer et montrer les enjeux de leur quotidien à travers leurs propres photographies.

Rencontres de la photographies d'Arles 2019 © Jérémie Rousset pour Action contre la Faim

© Jérémie Rousset pour Action contre la Faim

Rencontres de la photographies d'Arles 2019 © Jérémie Rousset pour Action contre la Faim

© Jérémie Rousset pour Action contre la Faim

1/2

Nous avons exposé leurs photographies lors des Rencontres d’Arles ce qui nous a permis de montrer le travail de celles et ceux que nous soutenons, de témoigner de leur quotidien parfois difficile et de montrer leur réalité.

Au même moment, la même exposition de photographie avait lieu dans un de nos centres communautaires à Abidjan, en Côte d’Ivoire où s’était tenu le premier workshop pour la création du livre de notre 40ème  anniversaire. Des conférences et des danses traditionnelles ont animé cette exposition qui a permis aux photographes amateurs qui avaient participé au workshop, d’admirer leurs photographies et de les voir exposées. Il était important de mettre nos bénéficiaires au sein de cette célébration. Ensemble nous construisons ce livre-témoin et nous faisons vivre leurs récits photographiques en organisant différents événements pour partager leurs histoires.

Photographier pour guérir

 Lors des Rencontres de la Photographie d’Arles, Cécile Bizouerne notre experte en santé mentale a pu s’exprimer lors d’une conférence sur l’importance de la photographie et son utilité dans l’accompagnement psychologique.  « On leur demandait de raconteur une histoire qui ne soit pas forcément leur histoire, et de leur demander : qu’est-ce que vous avez envie de montrer ? Ainsi, nous avons trouvé une façon d’en faire une histoire, d’en parler et c’est déjà une étape franchie dans le processus de guérison » Cécile Bizouerne aux Rencontres de la Photographie d’Arles. 

Nous avions déjà identifié les arts comme solution pour exprimer des traumatismes dans le cadre de notre programme en Santé Mentale et Pratiques de Soins.  En République centrafricaine, nous encourageons les enfants qui ont vécu des conflits à dessiner leurs traumatismes pour extérioriser ce dont ils ont été témoins. Pour élargir et diversifier nos actions en santé mentale, nous envisageons d’utiliser la photographie comme outil pour s’exprimer et extérioriser les peurs et les traumatismes des bénéficiaires que nous soutenons pour leur donner la possibilité de raconter leur histoire d’une autre manière.

 

Restez informés de nos dernières nouvelles