Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

photo-1.jpg

À la Une

10 ans de terrain et de recherche en santé mentale et pratiques de soins

photo-1.jpg

Dans des pays où l’accès aux soins psychologiques est moins répandu, lors de catastrophes naturelles ou de chocs, de situations de grande vulnérabilité ou dénuement, cet accompagnement passe souvent «à l’as». Il peut pourtant avoir des répercussions sur le bien-être général mais aussi nutritionnel des individus, en particulier celui des enfants, de par l’impact sur la capacité des parents à prendre soin d’eux.

C’est en 1999 que la question de la psychologie en accompagnement des soins se pose pour la première fois. Les équipes ACF du Congo-Brazzaville qui travaillent dans les centres nutritionnels ne savent que faire face aux personnes qui arrivent directement du bush et se mettent à leur raconter leur histoire récente faire de meurtres, de violence, de peur et de faim. La question est posée : que faire face à la souffrance psychique ? Comment guérir un patient qui refuse de se nourrir et de prendre son traitement ? Quelle(s) réponse(s) ACF peut-elle apporter ? Comment peut-elle améliorer les services proposés tant dans l’urgence que dans la post urgence ?

 

Afin de répondre à ces questions, un rapport est fait par une psychologue qui propose d’intégrer la santé mentale à ACF selon deux axes :

  • Un axe thématique qui fait le lien entre santé mentale, développement infantile et malnutrition à travers notamment les pratiques de soins infantiles.
  • Un axe contextuel prenant en compte l’impact psychosocial du contexte sur les populations et les individus (conflits, post conflits et situations d’extrême pauvreté).

Dès 2002, ACF se positionne en précurseur et lance des opérations de la santé mentale et des pratiques de soins dans ses programmes de lutte contre la faim. Deux projets pilotes sont lancés dans deux contextes différents : l’Afghanistan et le Soudan.

Les premiers résultats sont encourageants: les familles apprécient que les soignants soient à leur écoute, les considèrent comme des partenaires du soin de leur enfant, les aident à trouver des solutions.

Dès lors, les programmes se multiplient : Pakistan, Sri Lanka, Birmanie, RCA ou encore Haïti.

Après 10 ans de recherche et de pratique il est temps de faire un premier bilan et de voir les challenges pour les années à venir !

 

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.